un blog trop mortel

Résumé

Je m'appelle Allison Hewitt.
Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m'accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S'il existe vraiment.
Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez...
Aidez-nous !



7 Avril 2011
432 pages
16.90€
FLEUVE NOIR
 
 
Mon avis: Une découverte fort agréable, et une belle surprise pour ma première lecture zombiesque ! 5/5 

6 coup de coeur 5 sur 5


 
Cette première lecture du genre zombiesque fut pour moi une super découverte. Bon il faut savoir que je suis déjà très attirée par les zombies, à la télé (The Walking Dead, mon amour !), au ciné, et même dans les rues (je participe chaque année à la Zombie Walk de Lille, déguisée et maquillée comme une affreuse morte-vivante :D ), il y avait donc fort peu de raison que la mayonnaise ne prenne pas avec moi pour ce livre. Je me demande même comment j'ai fait pour attendre si longtemps avant de découvrir ce genre littéraire. Mais vous savez ce que c'est, on choisit de moins en moins ses lectures ! Mdr !
J'ai pu découvrir ce livre en même temps que l'une de mes trinomettes Lydie, en lecture commune, et ce fut très sympathique. Je vous indiquerai un lien vers sa chronique dès qu'elle sera disponible !
 
Je dirais que la grosse originalité de ce livre est à la fois son point fort et sa faiblesse. Je parle bien entendu du choix narratif "raconté comme un blog".

Pourquoi est-ce un point positif ? :

  • On vit les choses à travers le ressenti d'une survivante, Allison, qui parle à la première personne du singulier, et qui raconte de manière très directe, comme en pleine conversation avec quelqu'un, tout ce qu'elle a vécu. On peut donc facilement se laisser happer par l'histoire et les évènements. Et on est au cœur de l'action.Et le style simple (quoique pas tant que ça) mais efficace de l'auteure, à travers les articles du blog d'une survivante, nous entraîne vraiment à fond dans l'aventure.
  • L’interactivité avec d'autres survivants, par l’intermédiaire des commentaires sur le blog d'Allison, apporte un petit quelque chose, la lueur d'espoir que tout n'est pas perdu, il reste du monde en vie un peu partout, même si leurs commentaires sont rarement encourageants. Ça permet un moyen de communication avec l'extérieur tout trouvé, forcément.
  • Un vrai réseau de survivants. c'est une expression qui est employée dans le livre d'ailleurs. Et c'est tout à fait juste. Le blog d'Allison, et les commentaires de ses lecteurs, créent un genre de communauté. Ils ont tous les mêmes problèmes, les mêmes préoccupations (trouver à manger, survivre, décapiter les infectés...), ce qui les rapproche et les soude, quelque part, un peu comme sur Facebook, ou la blogo, et je me suis sentie assez proche de ça et de cet univers virtuel que je côtoie moi-même tous les jours.

 

Pourquoi est-ce un point négatif ? Il y a quelques points qui m'ont posé question. Comme un manque de cohérence, de crédibilité (même si je sais bien qu'une invasion de zombies, quelque part, niveau crédibilité, ça se pose déjà là.)

  • Narration inadaptée. A plusieurs moments dans ma lecture, j'ai pensé que si une survivante écrivait un blog, racontait ses journées le soir, elle n'écrirait pas ainsi. Elle raconte au présent ce qu'elle a vécu plus tôt ? D'un coup, ça fait plus roman que blog... Et ça ne parait pas cohérent avec le style qu'a voulu mettre en avant l'auteure...
  • Un serveur internet tient le coup, comme par hasard ? Et des survivants à une attaque massive de morts-vivants prennent le temps d'écumer le web et de tomber sur un blog ?

 

Bon, sinon franchement, ce livre est génial, j'ai adoré du premier au dernier mot, autant qu'un épisode d'une de mes séries fétiches, The Walking Dead... J'ai été complètement dedans, j'ai adoré !

Alors évidemment, ce n'est pas de la grande littérature, mais bon sang, quel pied j'ai pris d'être autant plongée dans le récit ! Cette lecture a été pour moi une révélation, maintenant, j'ai envie de trouver tous les livres de zombies qui existent :D

 

Franchement, bravo à Madeleine Roux pour ce petit bijou qui m'a régalée ! Et vivement la prochaine lecture du genre ! (Au programme : La Forêt des damnés en LC avec Péléane dans quelques jours.)

Génial :D

 

Bisous doux à tous !

 

Cali