les gardiens de Ga'Hoole - T1 - L'enlèvement

Résumé

Dans la Forêt de Tyto, royaume des chouettes effraies, Soren, la plus brave des jeunes chouettes, coule une enfance paisible dans le sapin creux qu'il occupe avec sa famille et leur serpent domestique Mme P Mais, les kidnappings d'oeufs et de poussins font rage dans la région, et Soren est enlevé à son tour, alors qu'il ne sait même pas encore voler. Il est emmené à la pension Saint-AEgolius, un orphelinat perdu au fond d'un canyon aride. Sous la direction de l'effroyable Crocus, des oisillons venus de tous les royaumes y subissent un enseignement étrange : on apprend aux oiseaux nocturnes à dormir la nuit, à disséquer leurs pelotes, on oblige même les jeunes mâles à couver les oeufs ! Soren et sa meilleure amie Gylfie, une minuscule chevêchette elfe, n'ont qu'une envie : s'échapper de cet endroit sordide afin de révéler au monde des chouettes et des hiboux ce que trame Crocus. Mais pour cela, encore leur faut-il apprendre à voler… 



Date de parution : 05/04/2007
Editeur : Pocket Jeunesse
Collection : Pocket Jeunesse
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 277 pages

3 sur 5

Très mignon ! Et beaucoup mieux réussi que le film !

 

J'avais vu le film à sa sortie, il y a un bout de temps maintenant. Je me souviens avoir pensé que les images étaient vraiment belles et réussies, et que donc, esthétiquement il m'avait plutôt plu, mais que bon, l'histoire ne cassait pas trois pattes à un canard. C'est pas mal, vraiment sans plus. Un peu bébé, en fait.

C'est pourquoi j'ai eu du mal à me décider à plonger dans le livre. Parce que finalement dans le livre, il ne reste justement plus que l'histoire.

Toutefois, vu que ces deux dernières années, ce n'est pas moi mais mes enfants qui choisissent mes lectures, fallait bien qu'à un moment ce petit livre arrive sur le tapis.

Et finalement, j'ai vraiment passé un bon petit moment bien agréable avec ce petit tome 1 des gardiens de Ga'Hoole. Comme quoi...

C'est un roman vraiment mignon. Il s'y passe des choses horribles, mais le qualificatif qui reste, c'est bien "mignon". Ces petites chouettes orphelines qui se serrent les coudes, petites bestioles sans défense, des bébés, qui apprennent à devenir grands comme ils le peuvent, et se montrent les plus courageux, les plus loyaux, et les plus futés des petites bestiaux de la terre. Voyez le genre ?

Je ne vais pas avoir grand chose de très intello à raconter sur ce livre dans ma chronique, parce que finalement, c'est vraiment une histoire mignonne, jeunesse, animalière et tout ce qu'on veut, mais je vais juste vous dire qu'on se laisse TRES facilement "porter par le courant". On l'ouvre et bim, on est plongé dedans. L'écriture est jolie est très efficace, pas niaise, littéraire juste comme il faut pour de la jeunesse, de qualité. L'histoire est très prenante, on se prend vraiment au jeu très vite et sans s'en rendre compte.

Nos petits héros à plumes sont juste adorables, et se montrent vraiment hyper courageux. On sent qu'une vraie amitié les unit, qui va les pousser toujours plus loin dans les tomes suivants, et que cette aventure qui débute va se révêler pleine de rebondissements et de dangers.

En plus, je suis vraiment une grande amoureuse des harfangs des neiges, et des chouettes effraie, j'étais ravie !

Ce premier opus est assez introductif, et, comme son sous-titre l'indique, raconte surtout l'enlèvement des bébés chouettes à leur famille. On ne fait qu'effleurer le vif du sujet, on le sent, et ça promet de sacrées aventures déjà ! Je ne pensais pas que ça arriverait, mais maintenant, si je tombe dessus, je n'hésiterai pas à prendre le second pour poursuivre cette jolie histoire qui se promet d'être palpitante.

Pour résumé, oui, c'est jeunesse, mais oui, ça passe très bien, même à 38 ans ^^. Surtout si on en attend rien, la surprise est très bonne, même si ça reste assez enfantin et que ce premier tome fait office d'introduction et que ça se sent.

Limite si j'ai pas envie de revoir le film, maintenant ;)

Bref si comme moi, vous ne vous étiez pas encore laissé tenter, je peux vous le conseiller. Même s'il ne devient pas votre numéro 1 des livres à emmener sur une île déserte, vous ne devriez pas en ressortir déçu !

Cali