TimelapseRésumé 


Le jour des 18 ans de Samantha, le temps s'est arrêté. Piégée 48 heures dans un monde où tous ceux qu'elle aime sont transformés en statues de cire, Sam réalise avec effroi qu'elle est la cause de ce phénomène. La vie reprend son cours, mais Sam, elle, est persuadée de devenir folle. Pourtant son don est on ne peut plus réel. Et convoité. Alors que M. Delatour, son professeur de physique, s'intéresse subitement à elle, la jeune femme réalise avec stupeur qu'elle est incapable de figer le nouveau de la classe, le mystérieux Matthias. 
Seraient-ils plus liés qu'elle n'ose l'espérer ? Mais à trop jouer avec le temps, Sam pourrait bien finir par en manquer... car Delatour semble prêt à tout pour s'approprier son pouvoir, peu importent les conséquences. L'AMOUR AU-DELA DU TEMPS



Date de parution : 22/06/2017 
Editeur : Michel Lafon 
Format : Grand Format 
Présentation : Broché 
Nb. de pages : 316 pages

 

 

 

 

 

 

 

2 sur 5

 

Quelle déception ! Une histoire beaucoup moins mûre que ce que j'avais espéré.

 

En voyant la couverture et le résumé de cette nouveauté, je m'étais dit que "chouette, il semble assez mature pour un jeunesse". Et ça m'a plus que tentée. Un fantastique young-adult avec des personnages déjà à la fac, et donc pas trop ados, ça, ça me tentait plus que bien !

La dégringolade fut assez rude.

Alors qu'on soit bien clair, je ne dis pas que c'est un mauvais livre. C'est pourquoi j'ai quand même mis deux coeurs, et pas zéro ou un.
Je suis certaine qu'un public beaucoup plus jeune (15 ans ?) accrochera beaucoup plus certainement que moi. Toutefois, ayant vraiment trouvé ma lecture pénible et peu distrayante, (avis perso et donc très subjectif, comme toutes les chroniques sur internet) je ne pouvais décemment pas mettre une note plus élevée sans me fourvoyer dans une indécente malhonnêteté.

Première impression à la lecture : Le style d'écriture m'a vraiment semblé immature. Les tournures sont souvent maladroites. Je dois dire que le langage utilisé, à vouloir trop faire "jeune" (ou carrément gamin ?) n'a vraiment pas aidé à apprécier la plume de l'auteure. Bon, je ne suis pas sûre qu'un autre choix me l'aurait fait aimer, hein. Ca discute à coup de "je vais le pêcho" et de "putain mais lâche-moi, tu me gonfles !"
Alors bon, oui, il faut adapter son style dans les dialogues pour les rendre crédibles, mais il ne faut pas oublier que ce ne sont pas des lycéens de la ZUP, nos persos, ils sont à la fac, on est quand même plus mûr que ça, à la fac, non ? (et encore, je ne vous donne que 2 exemples que j'ai en mémoire, ce ne sont pas forcément les plus "parlants")

Bref, ça commençait assez mal.

Seconde impression : les personnages ont 12 ans ou quoi ? J'ai choisi ce roman parce justement les persos à la fac, c'est censé être plus sage, plus mûr. Oulah ! Grossière erreur. Sam est juste insupportable ! Une vraie girouette ! Elle traite tout le monde, ses amies, son meilleur ami, son amoureux, comme une gosse de 6 ans traite ses copines dans la cour de récré. Je l'adore, je le déteste, je l'adore, je le déteste, je l'aime troooop, arggg non, je le hais ! Une gamine pourrie gâtée. Caprice, sur caprice, sur caprice. Son comportement est résolument à la base de mon avis sur ce livre, ce personnage m'a insupportée au plus haut point.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, mais à un niveau bien moindre tout de même. De ce côté, Sam a vraiment la palme.

De plus, le second côté qui m'avait séduit de prime abord, outre l'âge plus adulte des personnages, était l'idée du pouvoir fantastique de Sam. Quelque chose d'un peu plus "sérieux", ai-je pensé, que ce qu'on voit d'habitude en fantastique young-adult. Le contrôle de l'espace-temps. Merde, c'est sérieux, ça, non ?
Oui, peut-être, mais ça n'a aucune importance, car dans ce roman, l'aspect SF n'est qu'un détail. Du moins jusqu'aux 4/5ème du livre où cet aspect semble se débloquer subitement. Clairement, les pouvoirs surnaturels ne sont ici qu'une excuse à l'étalage d'une romance pré-ado prout-prout et inintéressante (je n'étais pas du tout venue là pour ça !) qui m'aura fait lever les yeux au ciel un nombre incalculable de fois.

Cet incessant ballet de sentiments "je t'aime/moi non plus" n'est absolument pas crédible, et limite insupportable. On a vraiment l'impression que ça sert à noircir des pages. C'est très contrariant. A 18 ans, on n'en est plus là, quand même. L'auteure tente d'expliquer cet état de fait à la fin mais non. Ca ne fonctionne pas. L'impression qui reste à la fin est vraiment que Sam est une indécise bipolaire et qu'elle devrait voir un psy. Et malheureusement, c'est cela, le gros de l'histoire. Avec un arrêtage de temps toutes les 82 pages environ, pour pas qu'on oublie quand même que c'est du fantastique.

Bref, peu de choses m'auront plu dans ce livre. Peut-être dû à mon grand âge, peut-être pas. Je pense que cette histoire peut plaire à des lecteurs de 14/15 ans, qui n'en sont encore qu'à imaginer leur lointain avenir à la fac, mais par la suite, à moins d'être vraiment peu exigeant, j'ai bien peur que ce livre ne vous déçoive. Enfin, j'imagine que ça peut dépendre aussi de ce qu'on y vient chercher. Personnellement, j'ai l'impression que l'emballage m'a sérieusement menti sur le contenu.

Il m'aura fallu un mois entier pour lire ces quelques 316 pages ! Je lis de moins en moins, ce n'est plus un secret, mais là, c'est vraiment la cata. Franchement, j'ai trouvé cette lecture assez pénible, car pas du tout crédible, pas franchement nourrissante littérairement parlant, des personnages tellement énervants qu'on n'en ressent aucune empathie/sympathie pour eux et qu'on reste totalement en dehors de l'histoire, qui, de toute façon, - l'auteure n'ayant pas assez développé son idée SF - n'est pas à la hauteur de nos espérances.

Même si tout cela semble se décoincer dans les dernières pages, où on commence à comprendre les choses par rapport aux pouvoirs temporels à peine éffleurés dans les précédents chapitres (je vous assure, c'est carrément anecdotique dans quasiment tout le livre !), c'est trop tard, beaucoup trop tard, le livre est quasiment fini et l'opinion du lecteur est faite.

A mon avis, l'idée de base n'était pas mauvaise du tout (je pense d'ailleurs que ce résumé va allécher bon nombre de lecteurs qui risquent d'être ensuite déçus), la preuve, elle m'a tout de suite intéressée, a attisé ma curiosité et je visualise encore maintenant bon nombre de chemins qu'aurait pu prendre cette histoire pour s'en sortir honorablement, mais la voie choisie n'était pas la bonne. Enfin, à mon sens, j'entends (subjectif, toujours !).

Je n'aime pas être aussi négative sur un livre, mais ici, malheureusement je ne peux pas faire autrement. Et d'après les quelques avis en cours de lecture que j'ai vu passer, j'ai bien peur de ne pas être la seule.

Je vous laisser décider par vous-mêmes bien sûr, et je serais même ravie que vous m'aidiez à voir ce livre autrement, en me partageant vos avis si vous le souhaitez :)

Cali