Miss pérégrine et les enfants particuliers T1Résumé
Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un oprphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres". 
Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

 



Date de parution : 05/10/2016 
Editeur : Livre de Poche Jeunesse (Le)

Collection : Le Livre de Poche Jeunesse
Format : Poche 
Nb. de pages : 435 pages

 

coup de coeur !

Méga prenant et super bien raconté !

Mais que j'ai adoooooré ce livre ! Depuis un moment je voyais les avis passer, tous plus positifs les uns que les autres, et je m'étais dit qu'il fallait absolument que je me le procure. C'est la sortie imminente du film qui avait achevé de me décider, et la sortie de ce premier tome en poche qui a fini le travail.

Bref, ce livre est arrivé à la maison et n'a même pas eu le temps d'aller faire un tour sur mes étagères. Je voulais absolument l'avoir fini pour aller voir le film ce mardi soir. (et je l'ai terminé tout juste mardi matin, timing parfait, j'aime qu'un plan se déroule sans accroc !)

Ce livre sera donc l'un de mes rares coups de coeur de cette année ! (le seul ? Je ne sais plus, mais c'est possible.) J'ai littéralement A-Do-Ré ! Quel régal !

C'est le genre d'histoire qui vous attrape dès les premières lignes et ne vous laisse plus échapper de ce monde curieux et irréel, cet imaginaire totalement fou et pourtant rendu si crédible, jusqu'à la dernière page. Je me suis laissé happer, et j'en suis ressortie toute retournée tellement je me suis impliquée et sentie immergée dans ma lecture. Cela faisait tellement longtemps que ça ne m'était pas arrivé !

Ce premier tome, intitulé Miss Pérégrine et les enfants particuliers, raconte l'histoire de Jacob, dont le grand-père, dont il était très proche racontait toujours des histoires abracadabrantes sur l'orphelinat dans lequel il avait vécu enfant, un petit coin de paradis sur une petite île au large de l'Angleterre. Les enfants de cet orphelinat étaient tous très particuliers, et possédaient des talents, des dons, ou des particularités physiques étonnantes. Si Jacob a longtemps pris les histoires de Grandpa pour argent comptant quand il était enfant, en grandissant, il s'est retrouvé avec plusieurs raisons de ne plus y croire, et s'est éloigné de ses rêves de gamin de devenir explorateur et de rencontrer ces enfants incroyables. S'il n'y croyait plus vraiment, cela n'a jamais rien enlevé à l'amour qu'il portait à son grand-père. Un jour, Grandpa appelle Jake, dans tous ses états, et notre jeune héros s'en va le retrouver toutes affaires cessantes. C'est le jour où tout va changer.

En effet, à son arrivée chez son grand-père, le monde qui entoure Jake va s'écrouler, pour faire place à un univers inconcevable, celui où les contes de fées de son grand-père deviennent réalité. Et les contes de fées peuvent parfois être peuplés de monstres...

L'histoire est certes extravagante et totalement surréaliste, et pourtant l'auteur en a fait quelque chose de si crédible, de si immersif, qu'on ne doute pas un instant, pris qu'on est dans la tourmente de notre lecture, que l'histoire est en train de devenir réalité.

Jacob est un jeune héros très attachant, très crédible dans ses réactions, il n'en fait ni trop, ni trop peu, ne devient pas courageux comme un lion dès le début de l'aventure, il grandit, il mûrit et il évolue, et passe un temps "raisonnable" à réaliser les choses, qui sont tout de même pas mal dures à avaler.

Un héros qu'on prend plaisir à suivre, donc, et qui, couplé à une Emma un petit peu agaçante, mais très vite "attachiante", et à une Miss Pérégrine fort bien construite, donnent une dimension humaine très forte à ce livre peuplé de créatures surnaturelles.

Le roman est parsemé de vieilles photos, illustrant les souvenirs de Grandpa et de Miss Pérégrine de ces enfants si particuliers... Cela augmente l'atmosphère un peu glauque, un peu angoissante, qui entoure cette histoire, et j'ai vraiment trouvé que cétait une réussite. Je ne vais pas jusqu'à dire que le livre fait peur, pas du tout, mais il y a un petit quelque chose de stressant dans l'air, tout de même.

Pour faire court, j'en ai aimé chaque mot, chaque image, chaque idée. Et je ne saurai trop vous recommander chaudement de vous l'offrir et de vous offrir par la même occasion un bon petit moment de lecture, bien prenant et dense, et à la fois qui nous sort totalement de notre triste réalité.

 

Bonus : Mon avis sur le film ! 

 

439861 Je vous le disais, j'ai eu la joie de pouvoir enchaîner la fin de ma lecture du premier tome, mardi matin, avec son adaptation ciné, mardi soir.

Ceux qui me connaissent un peu savent que je ne résiste jamais bien longtemps à Tim Burton. Rien qu'à voir le début du générique, avec la police de caractère si particulière à notre ami Tim, et j'étais déjà toute jouasse !

Bon, il se trouve que pour un Burton, surtout pour une histoire partant avec un potentiel de "barré" pareil, je l'ai trouvé bien sage.

Esthétiquement, il est parfait, comme presque tous ses films, mais il faut avouer que j'attendais un petit peu plus de folie, surtout que là, franchement, y avait moyen !

Mais j'ai bien aimé quand même. Eva Green est juste parfaite en Miss Pérégrine, déjantée juste comme il faut, et excellente actrice. Jacob est bien campé également.

En première partie, on retrouve relativement bien le cours de l'histoire du livre, à quelques détails près. Ils ont décidé qu'Emma, la jeune amoureuse de Jacob qui fut également celle de son grand-père en son temps, ne serait plus un particulier qui "crée le feu" mais celle qui lévite et joue avec l'air comme d'une flute (qui est le pouvoir d'un autre particulier dans le livre). Bon, admettons que ça fasse plus "romantique" comme ça, mais je n'étais déjà pas trop d'accord avec ce changement que j'estimais injustifié.

La seconde moitié du film s'éloigne beaucoup plus du livre, et on peine à "reconnaître" notre histoire. Et alors la fin, j'ai envie de dire que Tim Burton s'est lâché pour rendre quelque chose de certes plus cinématographique (il faut admettre que le final du livre n'est pas incroyablement époustouflant) mais un petit peu beaucoup What the Fuck ?! Il a totalement inventé une nouvelle fin.

Bon pourquoi pas après tout, je n'ai rien contre des adaptations très "adaptées" justement. Il ne servirait à rien de voir exactement l'histoire qu'on a lue, mais bon.

Globalement, j'ai apprécié le film, même s'il est très largement en dessous du livre dans mon coeur, mais j'ai surtout regretté de moins retrouver cette "ambiance" dont je vous parlais plus haut. Un peu glauque, un peu morbide, un peu stressante. D'ailleurs, même les images qui illustrent le livre ont été modifiées et font finalement moins angoissantes, j'ai trouvé ça un peu dommage. Pourtant avant de le voir, je m'étais dit que si un réalisateur pouvait rendre ce ressenti, ça ne pouvait être que Tim Burton. Déception...

J'imagine que ceux qui ont lu le livre seront plus déçus que les autres, mais on passe quand même un très bon moment :)

 

Cali