les mots qu'on ne me dit pas Résumé
"Salut, bande d'enculés ! ". C'est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu'ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. "Salut, bande d'enculés ! ". Et ma mère vient m'embrasser tendrement. Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L'oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. 
Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D'un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D'une famille différente, un livre pas comme les autres.

 



Date de parution : 20/08/2014 
Editeur : Stock 
Collection : La Bleue 
Présentation : Broché 
Nb. de pages : 139 pages

 

 

 

 

 

 

 

3 sur 5

Un peu loin de mes goûts, mais loin d'être désagréable !

 

Voilà le genre de livre qu'on découvre rarement par soi-même. Il nous a forcément été conseillé par machin, ou truc en a parlé, ce qui fait que... Pour ma part, ça s'est passé exactement comme ça.

J'ignore pourquoi, hier, une collègue m'a proposé ce livre à lire. Prêté, comme ça, sans raison. Alors certes, je ne cache pas mon amour de la lecture au boulot, j'ai pratiquement toujours un livre à la main, mais tout de même :D

Bref, j'ai trouvé ça adorable et j'ai accepté. Et je l'ai commencé presque immédiatement, parce que je ne veux pas le lui garder trop longtemps, ni que ce livre qui ne m'appartient pas ait trop le temps de s'abimer. Avec moi, les livres ont une certaine tendance à prendre 10 à 20 ans d'un coup, lol.

C'est une petite histoire rapide, sympa, sans prétention, qui nous raconte le passé, et le présent de la narratrice, Véronique, son enfance, son adolescence, et sa vie de femme,  entourée de parents sourds-muets. Enfin, sourds, c'est sûr, muets, moins ^^.

Elle passe tour à tour de l'amour inconditionnel pour eux, de la fierté même, à la colère, le ras le bol, la haine par moments. Il est vrai que Véronique n'a pas la vie de tout le monde, et que ce n'est pas tous les jours facile. 

Avoir des parents différents, que le monde extérieur regarde comme des handicapés, peut engendrer tout un tas de réaction de défense. Et Véronique les expérimente toutes, différemment selon son âge.

C'est elle la narratrice, qui nous raconte donc les choses vécues de l'intérieur, ses sentiments réels, profonds, cruels, et toujours sincères. A la façon d'un témoignage, elle nous livre les choses crues, comme elle les a vécues, sans tourner autour du pot, sans fioritures ni arrangements. L'écriture est directe, pas très recherchée mais efficace.

J'ai lu par-ci par-là, dans certaines chroniques, que ce livre avait surtout fait rire. Qu'il était vraiment très drôle, voire hilarant. D'un humour corosif, mais irrésistible. Pour ma part ce n'est pas ce que j'en dirais. Il ne m'a pas vraiment fait rire, même si j'ai parfois souri, mais il m'a plutôt émue.

J'ai trouvé ce livre plutôt touchant finalement, même si Véronique est souvent loin d'être tendre, on comprend sans peine ses raisons et que rien n'est évident pour elle non plus.

Je n'irai pas jusqu'à dire que je m'en rappellerai longtemps, mais en tout cas, il m'a fait passer un bon petit moment sympathique.

 

Cali