bleu cauchemar 

Résumé


Cela commence avec des rêves. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis, c'est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, ses cauchemars vont devenir réels.

 

 

Date de parution : 12/01/2011
Editeur : Hachette
Collection : Le Livre de Poche Jeunesse
Nb. de pages : 313 pages

 

 

2 sur 5

Eh ben j'ai pas marché du tout dans cette histoire !

 

Ben ben ben... ! On ne peut pas dire que j'ai apprécié cette lecture ! :(

Nous nous sommes lancées ensemble, avec Lydie des Ephémères gourmandises de Lilou, en Lecture commune (LC) avec ce livre, choisi parmi les quelques titres que nous avions en commun. Nous sommes parties enthousiastes, et heureuses de pouvoir échanger de nouveau sur une lecture faite ensemble.

Badaboum, nous avons vite déchanté !
A priori, nous avons la même opinion sur ce livre, même si elle ne l'a pas encore terminé (je vous partagerai sa chronique dès qu'elle sera disponible).

Qu'est-ce que c'est superficiel ! Non de djiousse ! Alors oui, je sais, c'est du "jeunes adultes", mais bon sang, ça ne peut pas tout excuser. Les jeunes adultes ne sont pas des débilos à qui il faut tout montrer sinon ils ne comprennent rien !

La base de ce livre, quand même, ça devrait (je dis bien "devrait") être l'histoire un peu "thriller", de meurtre au lycée, d'enquête pour trouver le coupable, de suspens pour sauver Dréa, la copine de l'héroïne, Lucy (la médium magicienne). Mais non. Les indices pour mener cette enquête sont tellement ENORMES qu'on dirait des Menhirs dans une clairière. Ca a cruellement manqué de subtilité, de mystère, et d'un minimum de relief. On ne prend aucun plaisir à deviner puisque l'auteur nous dit presque tout clairement.

Les personnages ne sont pas attachants (ptet trop jeunes pour moi, remarquez) ni crédibles. On ne comprend ni leur comportement, ni leurs relations, ni leurs sentiments, ni leurs réactions. La Dréa, par exemple, est le prototype de la copine attachieuse dont on finit normalement forcément par se débarrasser. Insupportable peste, tout doit tourner autour d'elle pour qu'elle se sente vivre, personne ne peut supporter ça aussi longtemps comme le font ses copines dans ce livre. Le parfait Chad, avec ses cheveux parfaits, sa peau parfaite, ses yeux parfaits, ses mimiques parfaites, arglle ! Et qui, bien entendu, finit par tomber love de la jeune fille normale, transparente (mais qui a quand même des pouvoirs magiques, faut pas déconner !). Bref, c'est bourré de clichés, les personnage sont hyper caricaturaux.

On sait quasiment tout de suite qui a fait le coup. Ce qui fait qu'en terme d'intrigue, il ne nous reste pratiquement plus que cette sombre histoire de "pipi au lit", qui ne devrait être qu'anecdotique et qui finit sérieusement par prendre toute la place. Voyez un peu le niveau de l'intrigue, on en est réduit à essayer de comprendre pourquoi Lucy mouille ses draps à chaque cauchemar. Passionnant ! 

Et c'est tellement maigre, pour tenir tout un livre, qu'on en finit par se dire "bordel, si elle pisse encore une fois au lit, ou évoque encore ne serait-ce qu'une fois ce sentiment de honte à l'idée d'avoir pissé au lit, je balance mon livre dans les toilettes et je tire la chasse." (ça serait un peu ironique, mais surtout, ce ne serait que justice ! Lol). Et je peux vous assurer que dans la seconde moitié du livre, vu qu'on ne parle presque plus que de ça, j'ai grincé des dents un certain nombre de fois. Je finissais pratiquement par angoisser à l'idée de croiser un énième pipi au lit au détour de la page suivante.

On finit bien évidemment par comprendre le pourquoi du comment de tous ces pipis, mais loin de soulager notre angoisse, le comprendre ne fait que nous donner un profond sentiment de frustration, quand on comprend que c'est tout ce qu'il nous restait dans ce livre, ce mystère urinaire bien light...

Bref, vous l'aurez compris, rien d'intéressant à dire sur ce roman qui est loin de m'avoir passionnée ! Ni subtil ni profond, il n'apporte vraiment pas grand chose, malgré un style d'écriture pas dégueulasse, ça reste quand même plutôt fade et sans saveur. On va juste dire que ce n'est pas "mal écrit", et c'est d'ailleurs parce que le style est fluide, et que ça s'est lu vite, qu'on a sauvé une note de 2/5 au lieu de 1 !

Je ne vous conseillerai donc pas ce livre, qui doit sûrement plaire davantage à un public vraiment plus jeune que "jeunes adultes", ou qui ne cherche ni un thriller, ni un livre fantastique, mais un livre "juste pour passer le temps". Bref, pour ma part, sitôt lu, sitôt rangé, sitôt oublié, et je ne chercherai pas la suite de la saga.

A venir : La chronique de Lydie sur Les Ephémères gourmandises de Lilou.

Cali