ShannaraRésumé


Une prophétie affirme que seul un descendant de Jerle Shannara, portant la légendaire épée, pourra vaincre les armées des ténèbres qui déferleront un jour sur le monde. le jeune Shea Ohmsford était loin de se douter que ce moment approchait à grands pas et que l'élu n'était autre que lui..

 



Date de parution : 16/09/2015 
Editeur : J'ai lu
Format : Poche 
Nb. de pages : 1440 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 sur 5

Je dis 4 / 4.5/5... J'ai vraiment passé un super moment de fantasty, mais la vache ! Qu'est-ce que c'est long ! Surtout en intégrale !

 

3 mois et demi de lecture. C'est long, très long ! Bon, je vous l'accorde, j'ai lu 1, 2 ou 3 autres bouquins dans l'intervalle, je ne sais plus. Mais quand même. Je vous l'accorde encore, mon temps disponible pour la lecture se réduit comme peau de chagrin et de plus en plus avec les mois qui passent. Mais quand même aussi...

Pourtant, j'ai vraiment aimé cette aventure passée avec Allanon et ses "disciples qui doivent sauver le monde" !

J'ai découvert l'univers de Shannara, peut-être comme certains d'entre vous, avec la série tv Les chroniques de Shannara. A l'époque j'avais retenu un "argument choc" pour me motiver à la regarder : "Le seigneur des ados". En effet, la série a pas mal été comparée avec la saga culte Le Seigneur des anneaux, en version un peu plus adolescente. En la visionnant, j'avoue que j'avais trouvé la comparaison très exagérée et à part les elfes et une aventure en équipe, je n'avais pas trop éprouvé cette similitude.

Le bouquin en revanche... Ah là, oui ! Là nous avons un vrai Seigneur des anneaux pour ados ! Une écriture beaucoup plus fluide et abordable que Tolkien, beaucoup plus accessible à un public plus jeune. Et même dans l'histoire, on retrouve beaucoup des choses qui nous ont tant plu dans la saga de Tolkien. Elfes et nains qui se serrent les coudes, petites troupes éclectiques qui partent en mission pour "sauver l'humanité" de la magie noire, Les différentes races qui unissent leurs forces, des périples pleins de dangers pour atteindre de lointaines contrées et accomplir leur destinée... C'est vraiment une version plus légère et moins sombre mais qui apporte autant de plaisirs et de merveilleuses (et nombreuses) heures d'aventure magique et fantastique. Les codes de la fantasy sont respectés scrupuleusement, peut-être même un peu trop, on est à la limite du cliché, mais ça n'enlève rien à la beauté de cette trilogie.

 

Au final, la série tv, au point où elle en est aujourd'hui en tout cas, correspond au 2ème des trois tomes qui compose cette intégrale. Pourquoi commencer par le 2ème ? Alors là, je n'en sais rien du tout. Mais bon, ce n'est pas très choquant, car il pourraient très bien rattaquer par le premier tome ensuite, ce ne serait pas du tout un problème, chronologiquement parlant.

Terry Brooks, que je découvre avec ce livre (enfin, il me semble... ça devient grave de savoir qui on a déjà lu ou pas lol) s'avère posséder une plume très fluide et prenante, et se montre aussi bon dans l'exercice du combat épique en mode "fantasy" que sur les relations entre les personnages, ou que sur l'introspection de chacun. Tout est bien travaillé, bien pensé, bien approfondi. Il faudra que je me fasse confirmer cela avec une autre lecture de cet auteur. (dans quelques temps, j'voudrais pas faire une overdose).

Les trois tomes qui composent cette intégrale s'intitulent L'Epée de Shannara, Les pierres elfiques, et L'Enchantement de Shannara.

Le premier raconte l'histoire de Shea Omshford et Flck, 2 frères demi-elfes qui vont partir à l'aventure sous l'aile d'Allanon, un druide venu les chercher pour récupérer une épée magique, susceptible de mettre fin à la carrière de grand méchant du Roi-Sorcier, aidés par Menion Leah, grand ami de Shea, futur accédent au trône du royaume de Leah.

Le second porte sur les personnages rencontrés dans la série tv : Will Omshford, petit fils de Shea et neveu de Flick, demi-elfe itou, donc, et la belle Amberle, l'élue exilée qui devra porter secours à l'arbre de vie des elfes, nomme Ellcrys, alors qu'elle avait renoncé à faire partie des élus pour le servir. Will sera "embauché" par Allanon, afin d'être le protecteur d'Amberle et lui permettre d'aller au bout de sa mission de sauvetage. En chemin, ils feront la connaissance de la troisième personne la plus importante de ce tome, la Valombrienne Eretria.

Le troisième tome racontera l'histoire de leurs enfants, Brin et Jair Omshford. Eux-mêmes auront une quête importante à mener, dans la digne lignée des héritiers de Shannara qu'ils sont. Ils partiront chacun de leur côté, remplir leur destinée, au cours de laquelle ils rencontreront des amis qui les soutiendront quoi qu'il en coûte. Leur destinée est liée, mais ils devront le décourir séparément.

Les trois tomes m'ont tous les 3 passionnée de la même façon, avec une petite préférence pourtant pour le second, ce qui est assez curieux dans la mesure où l'ayant déjà visionné en série tv, je ne pouvais pas être surprise, ni même laisser mon imagination créer les personnages et les décors. Mais je ne sais pas, j'ai envie de dire que j'ai trouvé la quête plus passionnée, les personnages plus attachants.
Mais dans l'ensemble, chacun des tomes possède son charme et ses qualités, et tous les personnages, principaux comme secondaires, ont quelque chose qui fait qu'on les aime et qu'on s'y attache.

Les créatures du mal sont légion tout au long de la trilogie et en 1440 pages, vous vous doutez qu'on affronte bien des dangers et que les pouvoirs maléfiques de l'ennemi, différent pour chaque histoire, ne simplifient pas la quêtes de nos héros.

C'est une saga que je vous conseille vivement ! Surtout si vous avez toujours eu envie de lire Le seigneur des anneaux et avez été rebutés par l'écriture, plus exigeante, de Tolkien. Je ne vous cache pas que Shannara vous réserve également quelques lenteurs et de longues descriptions, mais reste tout de même beaucoup plus digeste.

Brefs, amateurs de fantasy, ne vous laissez pas décourager par la taille de cet énorme pavé, qui a eu le temps de me faire travailler le muscle de l'épaule (dans mon sac) sur les 3 mois et demi qu'il m'aura fallu pour en venir à bout. 3 mois et demi, un long moment, certes, mais de longues heures de plaisir !

 

Cali