le manoir T1Résumé


Après une grave maladie, Liam, 15 ans, est envoyé en convalescence dans un manoir isolé. Cette maison de repos, où il n’y a ni téléphone ni électricité, semble aussi abriter une section psychiatrique. En effet, l’un des pensionnaires se prend pour Léonidas, roi de Sparte ; un autre pour un pirate ; une jeune fille s’habille comme au Moyen Âge et une autre comme au XIXe siècle. Enfin, Liam apprend que des malades dangereux sont enfermés dans une pièce secrète de la maison. 
Il cherche à s’enfuir du Manoir, sans succès. Il renonce finalement à ce projet, d’autant qu’il a sympathisé avec Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble profondément triste, mais saine d’esprit. Peu à peu, Liam va comprendre que tous ces pensionnaires sont morts, qu’ils sont des fantômes. Chacun doit régler un problème avant de pouvoir partir dans l’au-delà. Un jour, Liam découvre dans le bureau du directeur du Manoir une “carte d’éternité”. 
Sur cet écran géant, on voit en temps réel ce qui se passe dans le monde des vivants. Liam est le seul à pouvoir remonter le temps en agissant sur cette carte. Il va ainsi aider plusieurs pensionnaires à résoudre le problème qui les retient au Manoir…

 



Date de parution : 21/03/2013 
Editeur : Bayard Jeunesse
Présentation : Broché 
Nb. de pages : 450 pages

 

 

 

5 sur 5

Alors là je dis ouiiiii ! Oui oui oui et mille fois oui ! Je veux le suivant !

 

Des semaines, que dis-je, des mois que j'erre avec mes livres qui ne me font plus d'effet, qui me laissent avec des "ouais, bof", que je me sens triste de ne plus savoir apprécier mes lectures... Quel bonheur, mais QUEL BONHEUR !!, que de se sentir à nouveau impliquée dans sa lecture, au point de lire à la sortie du métro en marchant sur le trottoir (au risque de se prendre un panneau ou un poteau en pleine face) dans l'ascenseur, dans les couloirs, à peine entendre ses collègues dire bonjour, pester parce qu'il est l'heure de fermer son livre pour bosser.

Misère j'ai vraiment l'impression que ça faisait des siècles que ça ne m'était plus arrivé. Et bien entendu, il fallait que ce soit un jeunesse, ça ne pouvait pas être autrement <3 .

C'est ma Méli-jolie qui m'avait fait découvrir ce titre, dont elle avait pensé grand bien (sa chronique, c'est par ici) et depuis, j'avais bien gardé en tête que je devais me l'offrir dès que j'en aurais l'occasion. Après un petit stage de 2 mois dans ma PAL, je l'ai enfin ouvert pour la première fois.

C'est une histoire pour la jeunesse, vraiment. La jeunesse et les grands enfants qui n'ont pas fermé leur coeur à l'imaginaire. Ceux qui arrivent encore à rêver facilement. Et j'en suis.

Un beau livre en plus, je dois dire, en tant qu'objet je veux dire. Une couverture agréable, douce et une jolie illustration. J'ai pris plaisir à le manipuler. 

Je n'avais pas cherché à savoir quoi que ce soit sur l'histoire, et dès le début du résumé, j'ai trouvé qu'il en disait beaucoup, et j'ai préféré ne pas le lire et découvrir moi-même de quoi il retournait. J'ai bien fait, car les surprises ont été nombreuses, et très très bonnes !

Si tu veux les mêmes, tu ne lis pas mes tags et pas ma chronique non plus d'ailleurs, parce que même si j'essaie généralement de parler plus de mes sentiments que de dévoiler l'histoire, ici, je ne vais pas avoir le choix que de te gâcher quelques surprises, ce serait dommage. Donc arrête-toi là ! (tu reviens quand tu l'as lu, quand même, qu'on en discute !)

Liam est un jeune garçon d'environ 15 ans, qui, après s'être battu comme un lion avec son cancer, est envoyé dans une maison de repos, pour reprendre des forces. Il y arrive comme dans un rêve dont on ne se rappelle pas très bien les contours. En taxi, seul, déposé à la porte d'un grand manoir sombre et mystérieux, ancestral et sans aucun confort moderne. Quand Liam découvre les autres pensionnaires, il va de stupeurs en questions ! Est-il ici logé avec des fous ? Une vieille couturière habillée à la mode du XIXème siècle, un gars qui pousse le mimétisme avec Léonidas, le roi de Sparte avec un peu trop de réalisme, et à la cave, des pensionnaires réputés dangereux... Sa curiosité naturelle d'adolescent va le pousser à mettre son nez partout, et à découvrir avec horreur et fascination, quels sont les réels secrets qui entourent le Manoir et ses habitants.

Très vite, j'ai compris le plus gros mystère du Manoir, mais sans pouvoir en être certaine, il m'a fallu attendre un peu pour avoir confirmation. Et j'ai adoré courrir après l'info ! :) Les choses bizarres et les indices s'accumulent, mais la révélation arrive finalement assez vite, car ce livre a bien d'autres surprises à dévoiler. En effet, une fois reçue ma confirmation, j'étais loin d'être au bout de mes découvertes et Evelyne Brisou-Pellen avait encore bien des tours dans son sac pour me surprendre et me régaler !

Sincèrement, on est passé tout tout près du coup de coeur. J'ai adoré et littéralement dévoré ce livre (croyez-moi, en ce moment, 4 jours pour un livre relève du miracle !) mais j'ai quand même décelé quelques bricoles et fragilités qui auraient pu être gommées. Certains raccourcis, dont je me suis demandé s'ils venaient d'oublis dans les chapitres précédents, ou de ma lecture un peu hachée (transports) et peu concentrée, quelques facilités, quelques évidences, qui, s'ils avaient été éliminés, auraient vraiment fait de ce livre une petite merveille de lecture jeunesse.

ANYWAY, j'ai passé l'un des meilleurs moments de lecture de l'année, clairement, et je suis toute prête à pardonner les quelques fragilités du scénario tant je me suis régalée !

Les personnages sont attachants et bien pensés, travaillés, construits et clairement définis, et restent fidèles à eux-mêmes durant toute l'intrigue (=crédibilité de moins en moins courante dans les romans que je découvre au fil du temps). J'ai bien apprécié Liam et sa petite camarade Cléa, ainsi que les enquêtes qui permettent à Liam de découvrir la vérité sur chaque pensionnaire.

Et puis, une histoire de fantômes, ça faisait si longtemps, ça me fait tellement plaisir, tellement de bien, j'ai adoré !

J'ai aimé l'originalité avec laquelle l'auteure a mené son intrigue, les éléments qu'elle a inventés (je pense notamment à la fameuse carte d'éternité du sous titre) et judicieusement utilisés pour rendre ce voyage percutant et hyper prenant. J'ai aimé son style également. Pas trop complexe pour pouvoir être lu par des enfants, mais pas trop simple non plus, pour pouvoir être apprécié des adultes. C'est enlevé, rythmé, fluide, agréable.

Pour la première fois depuis au moins l'année dernière, j'ai refermé mon livre en disant "oh non, déjà ?!" J'étais tellement bien embarquée dans mon histoire que le refermer m'a fait un petit pincement au coeur !

Bref, voilà une petite saga jeunesse qui a plein de promesses à tenir, et je suis très pressée de lire la suite ! Je fais quoi ? Je le commande tout de suite sur Amazon ou j'attends d'avoir l'occasion de faire un petit tour en librairie ?

Parce que si la suite est aussi bien (et il paraît qu'elle l'est !) on n'a pas fini de prendre du plaisir avec ce manoir, mélangé d'un (très léger) délicieux frisson et d'une fantastique aventure de revenants ! En effet, il y a déjà 6 tomes sortis, et peut-etre même le premier de la saison 2, si j'en crois les copines !

Cali