remains (BD zombies)

Résumé 


Ils sont deux. Tom Bennett, le croupier, et Tori, la serveuse danseuse.
Les deux seuls survivants dans ce casino de Reno qui, comme tout le territoire des Etats-Unis, s'est soudain vu débarrassé de presque toute sa population. Les morts se comptent par milliers, désormais. Ce qui est assez facile à faire, il suffit de dénombrer les silhouettes qui dôdent dans les rues. Car oui, les morts marchent. Et ils mangent. Ils mangent la chair des vivants...
Ils sont deux.
Seuls, coincés dans un immeuble entouré de centaines de zombies affamés qui ne cherchent qu'une chose : pénétrer dans le bâtiment pour les dévorer.

 

 

DATE DE PARUTION : Octobre 2005
EDITEUR : ANGLE COMICS
COLLECTION : Bamboo

Pages : 127

 

 

 

 

 

 

 

1 sur 5

 

On ne peut visiblement pas tout aimer même si on est fan du thème.

 

J'ai beau être méga fan des zombies, et avouer moi-même être extrêmement bon public quand il s'agit d'en parler, que ce soit au ciné / tv, en roman, en BD, ici, je n'ai pas adhéré.

Pour une histoire de zombies, ça m'a semblé bien plat et sans intérêt notable, et je n'ai pas du tout accroché au trait de crayon du dessinateur.

J'avoue pourtant que ce dernier a un style qui correspond bien au thème, mais pas du tout à mes goûts en matière d'esthétique. Personnellement, j'ai trouvé que les dessins étaient vraiment brouillons, car le dessinateur a voulu mettre pas mal de détails avec un coup de crayon assez... je ne sais pas comment dire... peu fin ?

Je ne dis pas du tout que c'est mauvais, attention, au contraire, je suis certaine qu'il trouvera, ou a certainement déjà trouvé son public, qui est certainement majoritairement masculin, je dis juste que c'est quelque chose qui ne me correspond pas, même quand il s'agit de zombies.

Je me suis un peu ennuyée dans l'histoire, je n'ai pas aimé les personnages, ni l'esthétique des planches. Bon ben, c'est un comics, quoi, si ces 3 éléments-là ne vous plaisent pas, rien ne peut rattraper le coup.

J'ai trouvé que l'intrigue était relativement sans saveur, que les personnages étaient vulgaires, grossiers et sans attrait (on a quand même un peu envie de s'attacher aux 2 pauvres survivants encerclés par les zombies, normalement), les zombies en eux-mêmes (hormis leur esthétique qui ne me convenait pas) ne sont pas mal faits, mais leur évolution m'a un peu choquée. Ils se mettent à parler, à réfléchir, à être capables de tenir des armes dans les mains (ils vont se transformer en quoi, dans le tome 2 ?? hein ?)

Bref, cette saga n'est pas pour moi, malgré tous mes efforts au cours de la lecture, et malgré mon amour indefectible et déjà fort établi pour le genre.

Bon, bah, on va dire qu'on ne peut pas tout aimer, n'est-ce pas ? ;)

 

Cali