La balade de Pell RidleyRésumé

Le matin de son mariage, Pell Ridley sort de son lit, embrasse ses soeurs et s'enfuit à grand galop dans la campagne endormie. Adieu la vie d'ennui et de labeur que le destin lui a tracé. Devant elle, le paysage est splendide. Chaque visage est une promesse Chaque rencontre est un danger. Mais Pell est déjà une héroïne : elle n'a peur de rien et attend tout de la vie...


Date de parution : 02/05/12
Editeur : Albin Michel (Editions)
Présentation : Broché
Nb. de pages : 250 pages

4 sur 5

Une surprise plutôt bonne !

 

Totale surprise pour ce petit roman. D'abord, je le déniche chez mon bouquiniste. Jamais entendu parler, ne connais pas l'auteure, la couverture ne me plaît pas du tout, il me paraît même un petit peu cher compte tenu de son épaisseur pour un livre d'occasion... Et pourtant, malgré tout cela, il termine dans mon petit panier. Je ne sais pas pourquoi. Le résumé non plus, ne me paraissait pas prometteur d'une grande découverte.

En rentrant, il est allé sagement sur mes étagères pour attendre patiemment son tour. Je pense que je ne l'aurais jamais sorti de là (ou dans très longtemps !) si ma fille ne me l'avait pas choisi en tant que prochaine lecture.

Voilà donc l'état d'esprit dans lequel je suis en commençant ce petit livre. Pas rebutée, mais j'y vais clairement à reculons, en me demandant ce qui m'a fait acheter ce bouquin. Et pourtant, les premières lignes m'emballent plutôt bien, puisque je découvre la plume de Meg Rosoff pour la première fois, et qu'elle me plaît bien ! Pas jeunesse du tout (ce qui fait quand même du bien au milieu de toutes mes lectures souvent jeunesse / young adult), posée, réfléchie et travaillée. Voire même un peu délicate. Je n'irais pas jusqu'à la qualifier de raffinée, mais y a de l'idée. C'est joli, c'est bien écrit, ça se lit néanmoins très facilement, bref, me voilà partie avec plaisir dans l'aventure de Pell Ridley.

Pell est une jeune femme décidée, qui, à l'instar des héroïnes austeniennes (qui ont probablement inspiré Meg Rosoff) se veut à la fois rebelle et anti conformiste, résolue à vivre la vie qu'elle souhaite et non celle qu'on lui a attribuée. Point de mariage non voulu pour elle, merci bien. Pell, promise à Birdie depuis sa plus tendre enfance, s'enfuit le jour même de son mariage, avec son petit frère, Bean, à cheval, sans rien en poche. Pell est issue d'une famille pauvre, où on se débrouille surtout pour survivre. Commence alors son périple, qui aura de multiples buts à mesure que le temps avance. Mais il est évident que le but premier, d'un regard externe, est que Pell se découvre elle-meme, comprenne ce qu'elle souhaite, et ce qui fera son bonheur. Elle fera plusieurs rencontres importantes, de généreuses comme des cruelles.

J'ai bien aimé ce personnage, malheureusement, la taille de l'ouvrage ne m'a pas laissé vraiment le temps de m'y attacher pour de bon. En effet, La balade de Pell Ridley est un livre très court. En plus, il raconte une bribe de la vie de Pell, assez courte finalement, ce qui laisse plus l'impression d'avoir lu une longue nouvelle qu'une vraie histoire complète. C'est un peu dommage, et c'est sans doute ce qui m'a empêchée de me sentir vraiment complètement dans l'histoire. Cela dit, j'ai tout de même aimé suivre cette jeune fille, hors norme pour son époque, sa condition, sa personnalité, et ses convictions. Ce n'est pas un livre gnangnan, Pell va devoir affronter beaucoup de noirceur dans ce monde, et se contenter du peu qu'elle a, à savoir, rien du tout, pendant presque tout le livre. Elle se débrouille, elle est courageuse, et surtout, elle ne se laisse pas abattre, et trouvera toujours son sort, si peu enviable soit-il, plus réjouissant que la vie qu'elle a choisi de laisser derrière elle. Une héroïne forte, mais amadouable tout de même. Un coeur tendre, au fond, encrassé dans une croute de dureté batie de toute pièce autour, pour se protéger du monde, des gens, de l'extérieur. Pell va pouvoir découvrir petit à petit que tout le monde ne lui veut pas que du mal.

C'est une histoire dans laquelle je me suis volontiers laissée prendre, même si trop courte à mon goût. D'abord parce que bien écrite, ensuite pour son personnage principal attachant qui a connu et connaîtra encore bien des situations difficiles, mais qui ne baisse jamais les bras.

Enfin, un petit mot sur la couverture. Je la trouve absolument affreuse, hyper kitch, et le orange n'est vraiment pas ma couleur, et puis, toutes ces arabesques qui brillent... Je trouve qu'il donne vraiment une idée fausse sur son contenu. On dirait une histoire pour petite fille, à base d'écurie, et de gamines pestouilles dans des ranchs de vacances. Alors que c'est une histoire bien plus adulte, bien plus profonde, et bien plus sombre, finalement. Je trouve dommage d'imaginer tous ces lecteurs qui ne lui jetteront même pas un coup d'oeil, juste parce que la couverture annonce quelque chose de totalement différent de ce qu'il est, pauvre roman.

Bon après, même si j'ai bien aimé, ce ne sera pas mon livre du siècle, c'est certain, mais on passe un agréable moment, porté par une plume qui mérite d'être découverte et connue, je trouve.

Vous constaterez que j'ai eu du mal à le classifier. A la fois un peu historico-romantico-classico-aventure et à la fois ode à la liberté et au féminisme de l'Angleterre du 19ème siècle, c'est compliqué. Alors je l'ai mis dans inclassable, faute de rubrique plus précise.

Cali