dark divineRésumé 
Grâce Divine, fille de pasteur, a toujours su que quelque chose d'effroyable s'était produit la nuit où Daniel Kalbi a disparu et où son frère, Jude, est rentré couvert de sang. Mais quand Daniel refait surface quelques années plus tard, toutes les vérités ne semblent pas bonnes à dire. Que s'est-il passé durant cette mystérieuse nuit ? Que cache l'animosité de Jude envers son ancien meilleur ami ? La réapparition de Daniel est-elle liée à la découverte, dans la petite ville, de cadavres d'animaux et d'humains atrocement déchiquetés ? Ne pouvant résister au charme envoûtant de Daniel, G race va très vite être confrontée à un choix impossible : ses sentiments pour lui ou sa loyauté envers son frère. Lorsqu'elle apprendra l'incroyable secret. de Daniel, elle fera tout pour sauver les personnes qu'elle aime. Mais cela lui coûtera peut-être ce qu'elle chérit le plus au monde : son âme.

Bree Despain a commencé par écrire et mettre en scène des pièces jouées par des jeunes des quartiers difficiles de Philadelphie et de New York. Elle vit actuellement à Salt Lake City, avec son mari, ses deux jeunes fils, et son précieux enregistreur vidéo numérique. 

 



Broché: 412 pages
Editeur : Editions de la Martinière

Paru le10 juin 2010

Collection : Fiction J
Langue : Français

 

 

3 sur 5

 

Ce n'est pas que ce soit mauvais... Mais sérieusement, sans grand intérêt tout de même !

 

Ma copinette Lydie m'avait prévenue. A vrai dire, elle s'en rappelait à peine et n'avait pas conservé le livre. Ca n'augurait rien de faramineux, à priori.

Eh bien, une fois de plus, mon avis va rejoindre le sien ! Alors, non, ce n'est pas un "mauvais" livre, c'est pourquoi je ne me vois pas lui mettre une note négative, mais sincèrement, j'aurais eu des demi coeurs, je pense qu'il aurait fini à 2.5/5, quoi. Parce qu'il y a "pas mauvais" et "pas mauvais". Celui-i est franchement bof bof.

Déjà, c'est clairement une intro. Un peu longue. Ca met des plombes à se mettre en place, je parle du côté surnaturel de l'histoire, qu'on ne voit quasi pas avant le dernier tiers. Et comme à part ça, faut admettre que l'auteure n'avait pas grand chose de très intéressant à raconter, ben on s'ennuie pas mal sur une grosse partie du livre, quand même.

De quoi ça parle ? Vu que c'est loin d'être une nouveauté (Cali au taquet sur les sorties littéraires, lol) je pense que je peux y aller sans spoiler grand monde. Grace est une jeune fille très comme il faut, fille de pasteur, sage, intelligente et brillante à l'école. Son frère, Jude, est la bonté et la générosité incarnées. Leur père, le pasteur, veille aux bonnes moeurs de tout son petit monde, sa famille en première ligne. Tout va pour le mieux dans leur petite vie, jusqu'à l'arrivée au lycée de Gracie d'un "revenant", Daniel, qu'elle n'avait pas revu depuis des années (3 si ma mémoire est bonne) (c'est vous dire comme c'était passionnant si, le livre à peine refermé, je me demande déjà si ma mémoire est bonne). Comme Grace aime beaucoup Daniel, elle est à priori ravie (même s'il y a quelques petites choses qui la chagrinent), mais le retour de Daniel est très vite considéré comme malvenu, notamment par Jude et son papa. Il semblerait qu'il y a 3 ans, il se soit passé quelque chose de très grave, qui avait conduit Daniel à se sauver, et Jude et son père à le considérer comme un ennemi. Mais elle n'en a aucun souvenir, tout le monde s'étant bien arrangé pour la tenir en dehors de toute cette histoire. Très vite, on se rend compte que le retour de Daniel est accompagné d'un certain nombre de faits divers bien glauques, et d'assassinats bestiaux. Si les soupçons de l'ensemble des habitants, Jude en tête, semblent se porter sur Daniel, Gracie, elle, ne doute pas de son innocence. Mais quand même, ces histoires de pleine lune, de "monstre", et de férocité des crimes la font douter.

 

Vous l'aurez compris dans mon subtil résumé, nous parlons d'une créature surnaturelle vue, revue, et archirevue ces dernières années (moins tout de même que les vampires) : les LOUP-GAROUS !

Bon, outre le fait qu'ils ne soient pas du tout mes créatures préférées, en plus, je ne m'y attendais pas en commençant ce livre. Si j'avais lu le résumé, j'aurais peut-être eu la puce à l'oreille, mais couillonne que je suis, je me suis encore lancée à l'aventure en ne me fiant qu'à la couverture. Ca m'apprendra. Je ne l'aurais probablement même pas acheté autrement !

Donc bref, du jeunesse, mais pas comme j'aime. Pas du jeunesse qui t'allume des étoiles dans les yeux, te fait rêver, et ta ramène à tes 8 ans, non. Du jeunesse sur les bancs du lycée, les premiers émois, les triangles amoureux, les problèmes de désobéissance à papa-maman, bref. Le contexte qui me fait plutôt chier qu'autre chose (scusez le langage). Les personnages dans ce genre de livres ne me font ni chaud ni froid, généralement, je ne m'y attache pas, ne m'y identifie pas non plus, et je ne les trouve pas assez travaillés. Je referme le livre en n'ayant toujours pas l'impression de les connaître. Et ça, ça m'énerve !

Du coup, pour résumer, une histoire qui peine à se mettre en place, longuette et assez ennuyeuse dans la mesure où les deux premiers tiers sont du remplissage plutôt inintéressant à mes yeux, la mauvaise surprise ensuite de tomber nez à nez avec un loup-garou, qui n'est pas parmi mes chouchous dans le monde du surnaturel, des personnages relativement sans saveur et trop peu travaillés, et du jeunesse-young-adult qui n'est pas du tout ma tasse de thé.

Nous voilà donc avec un tome 1 que j'oublierai dès que je l'aurai reposé dans ma bibliothèque, je suppose... Le souci, c'est que j'ai déjà le tome 3, que j'envisageai de me procurer le 2 un jour, histoire de tous les avoir, et que maintenant, ben... je n'en ai plus trop envie. Arf.

Bon, mais attention, je vous en fais un portrait pas très sympa là, mais c'est surtout parce que ce genre de lecture n'est pas (plus ?) mon trip. Parce que finalement, pour le genre, il n'est pas trop mal. Sinon j'aurais été beaucoup plus sévère dans ma note. Pour être franche, j'ai même trouvé que c'était pas trop mal écrit (toujours pour le genre hein) et qu'on n'avait pas trop envie de tarter l'héroïne à coup de pelle jusqu'à ce que ses épaules s'enfoncent dans le sol. Et sincèrement, ces deux bons points, dans cette catégorie de lecture, en font déjà presque un "must have". Lol.

J'espère que je ne vous aurai pas trop dégouté de lire ce roman, parce que si vous aimez le genre, il pourrait bien vous plaire. Mais clairement, moi, c'est plus ma came.

Bisous !

Cali