PhobosRésumé


Six prétendantes d'un côté. Six prétendants de l'autre. Six minutes pour se rencontrer. L'éternité pour s'aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.



Date de parution : 11/06/2015 
Editeur : Robert Laffont 
Collection : R 
Nb. de pages : 448 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

coup de coeur !

Wahou ! Quel voyage !

 

Je viens d'enchaîner deux collection R coup sur coup. Si le précédent fut une bonne surprise, alors que je pensais ne pas trop accrocher, celui-ci en revanche, j'en attendais beaucoup. Enfin, je ne veux pas dire que j'attendais trop de choses de ce livre, genre "tout parfait", mais j'attendais qu'il me rende accro. J'attendais de ressentir cette "pression", cette frustration au moment où on est obligé de s'arrêter de le lire pour X ou Y raison (genre, aller bosser ! Pfff !)

Et je dois dire que j'ai vraiment été trèèèèès bien servie ! J'ai adoré ! J'ai eu un mal fou à le lâcher et l'histoire et ses personnages tournaient toujours dans un coin de ma tête quand je n'étais pas plongée dans le livre. (ils y sont d'ailleurs toujours à l'heure où je vous parle, lol).

Il ne me semble pas que j'aie distribué beaucoup de coup de coeurs pour les romans de la Collection R. De bonnes notes oui, car généralement, ce sont des lectures très agréables et qui font passer un bon moment, mais si ma mémoire est bonne, mon seul autre coup de coeur est allé à La 5e vague, le roman d'un autre auteur masculin (coïncidence ?) de la collection : Rick Yancey. Il semblerait que je sois beaucoup plus intéressée par les trucs pas trop "fifille". Avec Phobos, je dois dire qu'on entre bien dans ce cadre. C'est un roman qui peut apporter quelque chose à chacun, quoi qu'il cherche. Un peu de romance, un peu de politique, un peu de danger, beaucoup de suspens, de l'aventure, et une issue incertaine qui a tout de même pour enjeu la vie ou la mort de notre petit groupe de prétendants.

Si nous restons dans la catégorie young adult, on a là tout de même une oeuvre plutôt complète, et loin d'être superficielle ou futile.

C'est une histoire que je situerais entre Les 100 (pour le côté spatial, communauté de jeunes, et survie) et euhhh Hunger Games (pour le côté jeu télévisé, candidats "désignés", survie, et enjeux mortels.)
6 jeunes filles, et 6 garçons d'environ 18 ans sont sélectionnés pour faire partie d'une grande aventure : être envoyés coloniser Mars (recyclage de l'équipement de la NASA, rachetée par un fond privé). Avec un petit côté "fun" en plus. Les filles et les garçons sont séparés durant tout l'entraînement (1 an) et tout le voyage jusqu'à mars (6 mois). Ils ont seulement le droit de se rencontrer 6 min, 1 fois par jour, chacun leur tour, d'apprendre à se connaître à la manière du "speed dating", et à la fin, ils doivent faire leur choix parmi les prétendants du sexe opposé de celui ou celle avec qui ils se marieront une fois sur mars et fonderont un foyer. L'émission tv retransmise en direct, est un succès énorme sur la Terre.
Mais des évènements beaucoup plus sombres se cachent derrière tout ça.

Si je regrette un tout petit peu de ne pas avoir eu aussi le point de vue des garçons (parce que j'aurais aimé mieux les connaître, finalement, on n'en sait pas plus que ce que les filles découvrent pendant leurs "dates"), je dois dire que j'ai adoré vivre tout cela dans la tête de Léonore. Ce fut une aventure pleine de stress, et d'idées folles. C'est une histoire incroyable et pourtant, on y croit !

La plume de l'auteur français (cocoricooooo !) Victor Dixen est extrêmement immersive, simple, fluide, légère, directe, efficace. Ce n'est pas celle de Jane Austen évidemment, mais elle sert magnifiquement l'aventure, en se faisant oublier au profit de l'histoire. Un résultat très difficile à atteindre.

J'ai trouvé les personnages en général intéressants, et Léonore en particulier m'a énormément plu. Elle est très humaine et crédible, elle a des défauts, aussi bien physiques que dans son caractère. Je me suis beaucoup attachée à elle. Serena également est un personnage atypique et bien construit. Et je me suis également sentie touchée par l'amitié entre Léo et Kris. 2 filles totalement différentes, mais qui se sont liées intimement et puissamment en quelques mois.

Les chapitres sont courts et bien proportionnés, et permettent d'accentuer encore la sensation de rythme endiablé de cette lecture hors du commun.

Sincèrement, dans la catégorie jeunesse/young adult, je classe sans sourciller Phobos dans le très haut du panier. Genre juste à côté d'Hunger Games, tu vois. Pour m'avoir tenue en haleine et complètement habitée avec la même ferveur. Je n'ai jamais vraiment quitté la capsule spatiale de toute ma lecture, gardant toujours une partie de moi aux côtés de Léonore et de son aventure extraordinaire pendant que je faisais autre chose. J'ai été totalement prise par le jeu, par l'histoire, par ce qu'elle me faisait ressentir. Et j'ai adoré ça !

Je vous conseille grandement ce livre, qui vous fera passer un excellent moment. Il nous évade totalement de notre quotidien. Immersion et tension garanties pour cette lecture !

J'ai super hâte de découvrir le second tome, d'autant que la fin du premier est un peu abrupte et frustrante (juste comme on aime) et on brûle de connaître la suite de l'histoire, de savoir comment vont s'en sortir nos 12 candidats, et ce qui va se passer au bout du voyage.
Je suis certaine qu'on aura bientôt un film ou une série qui va s'annoncer, car cette histoire est très "visuelle", et ça pourrait donner une adaptation vraiment géniale !

Cali