L'Eveil des Macchabs - T1Résumé


William Ritter, 12 ans, mène une vie normale. Jusqu'au jour où il s'aperçoit que son voisin, pourtant bien vivant, a l'aspect d'un cadavre : les yeux hors des orbites, la peu en putréfaction... Horrifié, Will se précipite au collège, où le même phénomène se reproduit : un certain nombre de professeurs sont devenus des macchabées, eux aussi ! Le garçon, terrifié, est vite repéré par ces espèces de zombies, que personne d'autre que lui ne semble voir. 
Personne, sauf Helen, une camarade de classe, qui lui sauve la vie et l'entraîne dans une fuite éperdue à travers les rues de Philadelphie. Pour Will, le cauchemar ne fait que commencer. 

 




Date de parution : 10/04/2014
Editeur : Bayard Jeunesse
Présentation : Broché
Nb. de pages : 521 pages

 

 

 

4 sur 5

Pas ce à quoi je m'attendais, mais je me suis laissé prendre au jeu sans problème !

 

Quand Babelio a fait une opération spéciale pour les 2 premiers tomes des Macchabs, je me suis jetée dessus. Des zombiiiiiiiiies !! Il me les fallait !

J'ai eu la chance d'être sélectionnée et j'étais aux anges !

Pourtant, au début de ma lecture, sur les premières lignes, l'inquiétude m'a gagnée. Mince, ça semblait un peu simplet comme style, même pour du jeunesse. J'avoue que j'ai eu un peu peur. Au final, non, quelques pages d'adaptation, et cela ne m'a plus semblé simplet. Ouf !

Ensuite, deuxième inquiétude. Ah mais ?! Mais c'est pas vraiment des zombies en fait !

Non, d'accord, en vrai, c'est pas vraiment des zombies, même s'ils en ont l'apparence. En effet, ce sont bien des cadavres ambulants, des mort-vivants, qui envahissent la ville (et probablement le monde entier) mais pas comme on l'entend quand on parle de zombies. Le zombie est une créature lente, qui ne tient debout que par la force d'une dernière connexion électrique dans le cerveau, et qui n'est pilotée que par la faim dévorante de chair fraîche. Les Macchabs ne sont pas de ce genre. Certes, ils sont morts et bien morts, mais le cadavre n'est qu'une enveloppe corporelle, un "vaisseau", un "véhicule" pour une entité extérieure (et extra-terrestre ? On n'en est pas sûr). Il s'agit d'un être dépourvu de corps physique, qui se sert d'humains morts pour faire ce qu'il a à faire. Sur Terre. Sympa, non ?

Bon, du coup, niveau ambiance, c'est pareil, on est bien dans une invasion, mais pas du genre post-apo comme c'est souvent le cas chez les zombies. Plutôt SF invasion extra-terrestre quoi.

Donc, forcément, ce n'est pas tout à fait ce à quoi je m'attendais. Pourtant, je n'ai même pas eu le temps d'être déçue (même pas un tout petit peu), l'histoire m'ayant déjà attrapée dans ses filets.

On suit un groupe de jeunes ados, parfois même plus enfants qu'ado, les Clairvoyants, seuls humains capables de voir les Macchabs tels qu'ils sont réellement. Dégoûtants, dégoulinants, ou même tout secs et pleins de vers. Les adultes, et les enfants non clairvoyants n'y voient que des humains normaux. Déroutant pour ces pauvres gosses, qui se retrouvent isolés, à ne pas pouvoir en parler (qui les croirait ?) et ne sachant comment se défendre.
Du jour au lendemain, Will, notre jeune héros principal, passe de l'enfant normal et bienheureux à Clairvoyant, il a 12 ans. Panique à bord évidemment. Jusqu'au moment où sa copine de classe, Helen, prend les choses en main, attrape Will, et l'aide à s'enfuir.
A partir de là, Will va découvrir un nouveau monde, un nouvel univers, et s'offre une nouvelle personnalité.

J'ai vraiment bien accroché avec nos jeunes personnages, que j'ai tous trouvés crédibles. Ils sont courageux, mais terrifiés, ils agissent souvent sans réfléchir, et dès que leur emploi du temps chargé de survivants et combattants dans une invasion de créatures dangereuses le leur permet, ils redeviennent des gosses pour de bon, n'ayant qu'une envie, voir leur maman et se blottir devant la télé en mangeant des sucreries.Et mieux encore, je peux même affirmer que TOUS les principaux personnages m'ont plu. Will, Helen, Tom, Dave, et Sharyn. Une petite société se monte, plus ou moins hierarchisée, ou chacun fait de son mieux pour aider.

Ty Drago ne nous épargne pas les détails sanguinolents et parfois bien gores, avec un rythme stressant, et pourtant, ce n'est pas du tout effrayant (enfin, pour moi en tout cas, mais il faut admettre que je suis un peu rodée dans le domaine du gore). Au vu du style d'écriture et de l'ensemble de l'histoire de ce premier tome, je dirais que le public visé doit avoir 13 ou 14 ans. (ou 35, si t'es comme moi et que t'es une grande nenfant qui n'aime bien les tripes à l'air et les yeux qui tombent de leurs orbites.)

L'écriture de l'auteur est fluide, facile à lire, adaptée, à la fois aux jeunes lecteurs, et à la fois à ce qu'il raconte. Bien dosée, elle est simple, mais pas trop (si on garde en tête que c'est du jeunesse) Il m'a bien accrochée, et sans mal en plus ! Sincèrement, une fois passé le premier chapitre, je n'ai plus eu envie de décrocher une seule fois ! Dans le bus, dans le métro, à la pause café, pause déjeuner, dans le bain, le soir en me couchant... Hop, je sortais mon beau livre (faut admettre que j'adore sa couverture) toute fière de le montrer :)

Ce livre se dévore comme une super aventure, c'est palpitant, et pas du tout dénué de sens. On y apprend le sens des responsabilités, de l'amitié, de la loyauté, où se trouve le vrai courage... (et aussi que les pistolets à eau, ça peut servir dans de nombreuses circonstances.) J'ai vraiment passé un super moment, où je ne me suis pas ennuyée une seconde !

J'ai lu ce premier tome avec énormément d'enthousiasme et je ressors ravie de ma lecture. J'ai la chance d'avoir le deuxième tout de suite sous la main, et comme je ne me sens pas du tout lassée par l'histoire, malgré les quelques 520 pages de ce premier opus, je me jette sur le second avec joie :)

D'autant qu'on termine la lecture en comprenant que tout ne fait que commencer, ce qui promet pour la suite !

En tout cas, je vous le conseille vivement, c'était vraiment une lecture plus que sympathique !

Cali