l'ame de la nuit T2 - Dehiscence 

Résumé 


À l’heure des choix, Tara et ses Protecteurs sont confrontés à plus d’un mystère : une créature étrange, une sinistre Prophétie et de nouveaux protagonistes qui entrent dans la danse macabre emportant ceux qui prennent la mauvaise décision.
Lorsque les frontières entre le bien et le mal se brouillent, à qui Tara peut-elle faire confiance pour sauver son fils de la menace qui pèse sur lui ?
Sera-t-elle prête à tout sacrifier, y compris la vie de celui qu’elle aime ?
Comment survivre lorsque l’Âme de la Nuit est déjà là ?

 

 

Edité par Rebelle Editions

Illustré par Chocolat Design
Collection Chimères
Prix : 18 euros – 282 pages
Date de parution : JUIN 2014

 

 

 

2 sur 5

Ce tome 2 n'aura pas su "transformer l'essai".

 

Me voilà donc après la lecture enchaînée des deux tomes. Je vous avais laissés il y a 3 jours avec mon avis "mitigé, mais plutôt positif quand même" du tome 1 Nitescence. J'avais vraiment dans l'idée que lire les deux tomes à la suite serait plutôt un avantage, car il n'est jamais évident d'apprécier un second volet quand beaucoup de temps, et autant de lectures, se sont écoulées entre les deux.

Pour le coup, c'est raté.

Car à vrai dire, les défauts que j'avais relevés dans le premier opus, que je m'étais contentée de "remarquer" mais en essayant de passer outre sur 300 pages, sur 600, deviennent beaucoup plus lourds à digérer, malheureusement. J'ai un peu fait une overdose de certaines faiblesses du texte et de la narration, au point de parfois lever les yeux au ciel, agacée. Pourtant, il était évident qu'ils n'allaient pas s'envoler comme par magie, ces défauts, je ne sais pas ce que j'espérais, lol.

Je tiens à le redire, j'apprécie beaucoup l'auteure, et je suis vraiment navrée de n'avoir pas un avis plus enthousiaste sur cette saga, notamment ce tome 2. La dernière chose que je souhaite, c'est lui faire de la peine.
Je sais parfaitement le travail que peut demander l'écriture d'un roman, de deux encore plus, et la connaissant, je ne peux qu'imaginer tout le coeur qu'elle a du mettre à l'ouvrage.
Aussi, j'en profite pour rappeler à tous, et en particulier à notre douce et adorable Maria, qu'une chronique de blog n'est qu'un avis personnel. On a beau tenter de se montrer aussi objectif que possible, ça n'en reste pas moi NOTRE avis, à nous. Un livre dont vous avez lu une ou des chroniques négatives peut énormément vous plaire, et à l'inverse, un livre dont on ne trouve que des chroniques hyper enthousiastes peut vous rebuter. Il n'y a pas de règle ! Donc, ne me jetez pas des cailloux, et faites-vous vous-même un avis sur cette saga, lisez-la ;)

Bon, donc, ce tome 2 ne m'a pas convaincue. En effet, si à la fin du tome 1, j'avais trouvé l'histoire suffisamment intéressante pour pousser la curiosité plus loin, et rattraper les quelques défauts que j'avais remarqués, ce n'est plus le cas ici.
Pour moi, ce tome 2 est plus un tome 1 bis. J'ai l'impression que si on enlève tout le superflu, tout ce qui tourne en rond, se répête, n'est pas utile, un seul tome pour l'ensemble aurait parfaitement suffi. Car en fait, finalement, si on les prend individuellement, il ne se passe pas énormément de choses dans ces 2 tomes. Peu d'action, et une romance paranormale qui arrive très vite au max de ce qu'elle a à nous offrir, puis s'essouffle.

On retrouve les petits défauts d'écriture du tome 1, les quelques maladresses, le manque de naturel, le style qui cherche encore sa personnalité, et on en ajoute même un nouveau. Qui n'existait pas dans le premier ? Ou peut-être ne l'avais-je tout simplement pas remarqué. Je ne sais pas. Toujours est-il que là, il m'a vraiment sauté aux yeux, en alourdissant beaucoup le récit. Il s'agit des questionnements internes des personnages, à l'intérieur même de la narration (hors dialogues, donc). En effet, quasiment à chaque page, on a droit à un petit paragraphe de questions qui se succèdent, représentant l'état d'esprit du personnage qui est le narrateur du chapitre en question. Des questions qui reviennent très souvent, surtout pour Tara, qui se répètent, et qui donnent un style très amateur et pas mal lourd au récit. "Vais-je lui faire du mal ? Est-ce que je l'aime assez ? Serais-je assez forte ? L'ai-je mérité ? M'aime-t-il ?", bon je caricature et schématise, mais c'est quand même un peu ça. J'avoue que ça revient tellement souvent, que je n'avais plus le temps d'apprécier assez ma lecture entre deux pour ne plus y penser.

On retrouve les personnages du premier tome, que j'avais relativement appréciés, sans réussir à m'y attacher toutefois. Les concernant, j'en suis au même point qu'il y a 3 jours. Il y a quelques nouveaux aussi (qui narrent également, toujours dans l'idée des narrateurs multiples du premier tome), dont une que je n'ai particulièrement pas appréciée : Shana. Je n'ai pas aimé son personnage, je n'ai pas aimé son caractère de pourrie gâtée, je n'ai pas aimé son humour, ni sa façon de parler. Bref, l'antithèse d'un personnage que j'aurais pu apprécier. (encore une fois, c'est personnel, elle pourrait beaucoup vous plaire, si ça se trouve !). Du coup, Shana en a rajouté une petite couche dans les points (que je considère) négatifs.

Fort heureusement, la seconde moitié s'avère un peu plus dynamique, et agitée, et on recommence à s'intéresser vraiment aux évènements.
On finit même par comprendre pourquoi les deux "narrateurs" qui nous avaient fait débloquer dans le tome 1 ont droit à leur "voix" dans cette saga, et qui se cache en fait derrière Patte-blanche et la conscience de Tara. Du coup, une fois les explications obtenues, on se dit qu'on a été un peu dur en jugeant la première fois. Même si j'avoue ne pas avoir tout à fait adhéré aux révélations.

Alors ça reste une petite histoire sympathique pour se détendre, mais personnellement, trop de petites choses qui n'allaient pas sont venues me gâcher le plaisir. J'aurais été malhonnête de mettre une meilleure note, ou une équivalente au premier tome, ça aurait vraiment été pour ne pas faire de peine. Je ne mets pas zéro, ni 1, quand même, car rien n'est vraiment mauvais dans ce livre, c'est une accumulation de petits détails qui à mes yeux ont trop d'importance pour passer au-dessus. Je choisis donc de mettre la note juste en dessous du 1, et du coup juste en dessous de la moyenne. 2/5 c'est moche et ça a l'air hyper sévère, mais j'aurais mis 4/10 ou 8-9/20, voyez ? Ca passe tout de suite mieux :D. 2/5, ça ne veut pas dire "ouhhh c'est nuuuuul !", ça veut dire qu'avec quelques détails changés, la moyenne aurait été atteinte et probablement dépassée.

Bref, s'il y a d'autres tomes, je pense que j'en resterai probablement là, je vais laisser la place aux fans de romance paranormale pour commenter plus positivement que moi. C'est une genre qui ne m'attire pas à la base, et je ne m'attendais pas à ce que "L'âme de la nuit" soit autant tourné vers la romance. J'imaginais que ce serait plus fantastique, je voyais plus d'action, plus d'aventure. Et du coup, mes attentes sont déçues, et je me retrouve à devoir donner un avis sur le livre d'une copine que j'aime beaucoup, alors que finalement, cette lecture, en tant que romance, avait déjà de base peu de chance de me convaincre. Mais cela soulève peut-être un problème de communication. Car si j'avais su à quoi m'attendre (dans la couv, dans le résumé, on attend pas forcément principalement une romance, si ?) j'aurais tout simplement décliné la proposition. Mon but n'est pas de descendre des livres, loin de là, je préfère partir sur des lectures qui ont des chances de me plaire, et faire des chroniques un max positive, même s'il peut y avoir des ratés dans les genres qu'on affectionne.

Donc, pardon ma belle Maria, j'aurais voulu te faire un avis du feu de dieu, mais si ça peut te rassurer, cette lecture n'était de base pas pour moi. Les amateurs de romance devraient aimer par contre :)

Cali