fablehaven T1Résumé


Kendra et Seth ignorent tout de Fablehaven. Et pourtant leur grand-père est le gardien de ce lieu magique. Un jour ils découvrent l'incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplé d'êtres fabuleux, fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades... Mais ces derniers temps, l'avenir de Fablehaven est menacé par l'avénement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille...
et rester en vie. 

 



Date de parution : 07/11/13
Editeur : Pocket Jeunesse
Collection : Pocket Jeunesse
Présentation : Broché
Nb. de pages : 345 pages

 

 

 

 

 

 

 

5 sur 5

 

Les amis, on a frôlé le coup de coeur !

 

Ca fait très très longtemps que je bave sur cette saga ! La faute à Ardanuel et à sa chronique du premier tome, il m'en a tellement parlé, c'était devenu son "best ever" comme il disait !

Donc, flute, j'avais envie de me régaler, moi aussi. Mais les choses étant ce qu'elles sont et le budget livre ce qu'il est, j'ai du attendre d'abord de le trouver d'occasion (et zut, je me suis retrouvée avec le tome 2 et pas le tome 1, la madame avait oublié de le préciser) puis la sortie en poche pour pouvoir enfin l'intégrer à ma PAL !
Et bizarrement, je ne me suis pas jetée dessus. Le désir était un tout petit peu retombé, semble-t-il. Mais ma petite Anne m'a demandé gentiment de le mettre dans ma PAL urgente de janvier, alors le voilou !! :)

Alors ? Best-ever ou pas best-ever ? Pas best-ever. Mais putain, j'ai quand même passé un moment de ouf !

J'avoue que je n'ai eu aucun, mais alors AUCUN mal à redevenir une gosse de 10-12 ans pour trouver les réponses aux enigmes et découvrir les secrets de Fablehaven, cet univers merveilleux planqué sur le grand terrain du grand-père bougon de Kendra et Seth, dont ils ne sont absolument pas proches, ne l'ayant quasiment jamais vu.
Mais un jour, ils sont forcés d'aller y passer une quinzaine de jours, leur parents devant s'absenter. Et l'aventure commence. Et quelle aventure ! On pense être dans un vieux grenier, d'une vieille batisse, entourée par un terrain plutôt joli, mais qui n'a rien d'extraordinaire, fort heureusement équipé d'une piscine. (les vacances s'annoncent longues et fort ennuyeuses)
Papy annonce les règles d'entrée de jeu. Le grenier ok, le jardin ok. Le reste, et surtout les bois, c'est FORBIDDEN. Tu n'iras point. Jamais.
Evidemment, Seth étant un petit garnement, ne se laisse pas impressionner, et c'est grâce à lui, et à cause de sa curiosité, qu'on va découvrir un monde incroyable, et merveilleux.

Franchement, j'ai adoré me sentir comme une gosse faisant une bêtise, savourant chaque minute passée avec Seth et Kendra au contact de créatures fabuleuses. Pas toutes sympa, certes, mais quelle aventure passionnante et palpitante !
J'ai rêvé, pendant 345 pages, que je n'étais plus dans ma petite vie planplan de maman, qui travaille, qui a un loyer et des factures à payer, j'étais une aventurière ! J'étais courageuse ! J'étais forte et futée, et je déambulais dans un univers de dingue, rencontrant des êtres incroyables.

Et aujourd'hui, j'ai hâte de poursuivre (ça tombe bien, j'ai le deux dans ma PAL si vous avez suivi le début ! Lol) et j'ai super hâte que ma fille de 8 ans grandisse encore un petit peu, et sache vraiment bien lire, pour lui mettre ce petit roman délicieux entre les mains.

Ce roman est très bien construit, approfondi juste comme il faut pour un livre jeunesse, ni trop, ni trop peu, il n'est pas niais, il n'est pas bébé. Mais il est jeunesse, oui. Ce qui m'a probabement empêchée d'aller jusqu'au coup de coeur. Disons qu'on sent parfois les grosses ficelles tirées par l'auteur. Alors je ne lui en fait pas le reproche, toutefois.Il faut aussi s'adapter à son public, et ce livre vise clairement un public jeune, à qui il ne faut quand même pas servir quelque chose de trop trop compliqué, sous peine de les perdre complètement. Cela dit, il n'est pas trop enfantin non plus hein.
Disons que si je devais le classer, je le mettrais dans la même catégorie que A la croisée des mondes, tout en le classant légèrement en-dessous. Il n'est pas moins bien dans ce qu'il vous fait ressentir, ni dans la qualité de l'histoire, ni dans sa capacité à vous entraîner corps et âmes dans l'enfant qui sommeille en vous et qui ne demande qu'à se réveiller, au contact d"un peu de fantaisie et d'un peu de merveilleux. Mais un peu plus jeunesse oui. Un peu moins fouillé, un peu plus simple, quand même.

Mais génial, dans tous les cas. Personnellement, j'adore rajeunir de la sorte en tournant quelques pages, j'adore me sentir effrayée comme une enfant en même temps que les jeunes héros. J'adore vivre les choses avec autant de ferveur, autant de réalité, une réalité presque palpable.

Dans tous les cas, Brandon Mull est très convainquant. Il a une écriture bien fluide, arrive à nous intéresser un peu plus à chaque page, et à nous entraîner avec lui dans son univers. Je ne sais pas ce qu'il donnerait dans un autre genre, mais là, clairement, il se balade ! Easy, quoi !

Quand on ferme ce livre, et qu'on quitte Fablehaven et son monde enchanteur, ses fées mutines et pas toujours adorables, ses sorcières mauvaises et toujours prêtes à lancer un mauvais sort, ses vaches géantes qu'il faut traire en se balançant au bout de ses pis, ses golems qui s'occupent des tâches ardues au sein de la maison, ben... On se sent triste. On regarde autour de nous et tout paraît un peu fade et gris.

Ce qui me fait dire que je retournerai rapidement dans ce monde enchanteur, avec le deuxième tome, assez rapidement, parce que ça fait du bien, tout simplement, et que cette saga m'apporte tout ce que je demande à un livre. Rêve, évasion, sortir du train train pour vivre des aventures folles. Et Fablehaven y parvient à merveille, en parlant au gamin qui est en nous avec sincérité et un coeur pur. (je divague !)

Cali