une vie par delà la lumièreRésumé


A l’insu des humains, sous terre, vit un peuple aussi étrange que dangereux. Magnifiques créatures à la peau pâle, aux traits gracieux et aux ailes élégantes, elles auraient tout des fées si leur régime alimentaire n’était pas uniquement composé de sang frais..

 



282 Pages
Collection Fantastique – Paru en Avril 2013
Prix Papier : 15 €
Editions Valentina
Illustration de couverture : Westley Diguet

 

 

 

 

 

 

 

 

2 sur 5

Une histoire originale, mais qui a manqué de trop de choses pour me transporter.

 

Pardon, pardon pardon !! Je suis déjà navrée à l'avance de rédiger cette chronique, qui, je le sais, sera difficile. Pardon à l'auteure, qui est au demeurant une jeune fille absolument charmante, adorable, et accessible, et pardon à l'éditeur, à qui je renouvelle toute mon amitié.

J'aurais aimé vous offrir une chronique hyper enthousiaste, vraiment... :( Malheureusement, tout mes bons sentiments envers les personnes qui ont travaillé dessus ne doivent pas influencer mon avis sur un roman. Même si donner son avis sur une lecture restera toujours forcément subjectif (chacun pouvant avoir le sien, question de goûts !), j'essaie tout de même de vous livrer le plus sincèrement possible mon ressenti face à mes lectures, c'est le but de ce blog.

J'ai acheté ce livre à sa sortie, sur la boutique des Editions Valentina, c'était en avril 2013. Comme le temps passe. Et avec nos PALs gigantesques, il est parfois compliqué de lire nos acquisitions rapidement ! Je me rappelle fort bien avoir complètement craqué sur la couverture, ce qui a déterminé mon achat. Il faut dire que je suis très fan des fées (ben oui, c'est pas incompatible avec les zombies ! Mdr !) et que je trouvais cette illustration très prometteuse pour l'histoire.

Quand vous me l'avez choisi pour ma PAL urgente de janvier, j'étais très contente, j'allais enfin découvrir cette histoire de fées qui me tentait depuis des mois (on pourrait dire années, d'ailleurs.)
Je l'ai donc entamé avec enthousiasme.

Malheureusement, j'ai assez vite perdu l'engouement initial. Le point positif qui est resté, c'est que l'histoire est originale, et la vision des fées qui est servie dans ce livre sort des sentiers battus. Cela m'a d'ailleurs fait très plaisir, même si j'aime mes fées plus douces et magiques, de revisiter le mythe féérique en prenant autant de liberté. Changer, ça fait toujours du bien ! Ca permet de varier ses plaisirs, d'élargir ses horizons ! Bref, sur ce plan, j'étais ravie. Mes petites fées chéries sont soudainement devenues beaucoup plus sombres, et sanglantes.

En effet, dans ce roman, nos petites créatures ailées se transforment en vampires assoiffées de sang. Elles se nourrissent de la force vitale des humains pour subsister. Et pas genre, 3 petites gouttes et puis s'en vont, hein, non non non. Elles les vident littéralement, jusqu'à la dernière goutte. Chaque proie traquée et attrapée pour la chasse, est un futur cadavre. Les fées tuent. Et pas qu'un peu.

Bref, en effet, ça change ! Et ce n'était pas pour me déplaire.

Malheureusement, si le fond avait pour moi ce qu'il fallait pour me séduire, même si ça manquait un peu d'approfondissement, la forme ne m'a, quant à elle, pas franchement convaincue.

Et c'est là que je demande à Marion Obry, si elle me lit, de ne pas m'en vouloir, car je sais que ça ne doit pas être agréable du tout de lire ce genre de choses sur son travail. J'ai malheureusement trouvé le style plutôt maladroit et encore assez immature. Il y a eu du travail c'est indéniable, et je ne suis pas en train de dire que ce n'est pas écrit en bon français. Comment vous expliquer... Je dirais que le style a manqué de personnalité, pour moi. Et même probablement, que le travail qui a dû être fait post-écriture (c'est mon humble avis) a dû alourdir considérablement le texte.
Par exemple, on sent que Marion s'est donné beaucoup de mal pour traquer les répétitions. Et ce n'est pas du tout une mauvaise chose, loin de là. C'est vrai que c'est moche, les répétitions ! Cela dit, là où ça me pose problème, c'est justement qu'on "sente" qu'elle a fait tout ce qu'elle pouvait pour les éviter. Trop, beaucoup trop. Au point qu'à force de chercher des synonymes, ou d'employer d'autres tournures, le texte n'est vraiment plus fluide à la lecture. Je ne sais que trop bien à quel point trouver le juste milieu est difficile, c'est un travail de fourmi, et malheureusement, parfois, ce n'est pas mieux une fois fini.

J'ajoute à ça des maladresses, des phrases un peu bancales, des constructions parfois imparfaites, et les coquilles et les fautes qui ont subsisté, les dialogues assez peu crédibles, et j'obtiens un texte dans lequel je n'ai absolument pas su entrer :/

Par ailleurs, l'auteure a choisi de nous faire un récit mélangeant les points de vue des jumeaux Kyhael et Yaelle. Sur le principe, je vote pour, c'est souvent un choix intéressant que de nous offrir le ressenti de deux personnages. Malheureusement, c'est plutôt maladroitement amené, là encore. C'est à dire que le lecteur vit deux fois les scènes quasiment à l'identique, en double, quoi. On a la scène vécue par l'un des deux personnages, mettons Yaelle, qui se déroule normalement, et au chapitre suivant, Kyhael prend le relais, avec exactement la même scène, jusqu'à nous resservir les dialogues déjà lus au mot près. On n'a pas vraiment le ressenti des personnages nous permettant de différencier et nous aidant à comprendre. On a juste la même chose en doublon, avec les "il" qui remplacent les "elle" du chapitre précédent. Bon évidemment, je caricature un peu, mais pas tant que ça !

Et enfin, je terminerais par le manque de descriptions. A part les informations rapides sur le physique des personnages, les descriptions sont quasiment absentes. Personnellement, c'est pourtant ce qui m'aide à visualiser les choses, les paysages, les univers inventés. Même si dans ce livre, on est plutôt dans notre monde réel, j'aurais aimé un peu de "voyage", pour me permettre de m'intégrer à l'aventure, de m'y voir.

En résumé, une histoire qui avait du potentiel, mais un style qui ne m'a pas accrochée, et qui m'a laissée totalement en dehors du livre. Dommage ! Le manque de fluidité du texte, parfois maladroit et même un peu "lourd" m'a embêtée et ne m'a pas permis de vivre l'aventure. Enfin, un manque de détails et de description rend les choses un peu trop survolées et superficielles pour se prendre vraiment au jeu et trouver l'histoire crédible.
J'aurais sûrement trouvé ce texte tout à fait acceptable si je l'avais lu gratuitement sur le net, sur un blog d'auteur ou sur un forum d'écriture, mais là, j'ai quand même dépensé de l'argent (surtout que mes Valentina sont les raretés achetées neuves, dans ma bibliothèque regorgeant surtout de livres d'occasion !) et j'aurais voulu ne pas finir déçue, ça me paraît normal.

C'est vraiment dommage, je voulais vraiment aimer ce roman, faire une super pub à l'auteure et à la maison d'édition, et je suis tellement désolée de ne pas avoir su l'apprécier davantage...

Mais peut-être l'avez vous lu, vous aussi ? Et peut-être avez-vous un avis totalement différent ? Si tel est le cas, je vous propose de poster votre chronique en commentaire, histoire que les lecteurs puissent avoir plusieurs points de vue !

Cali