Les portes du secret T1 - le poison écarlateRésumé

« T’enfuir, Elena ? Inutile d’y penser »Jetée au secret pour avoir tué l’homme qui abusait d’elle, Elena attend que sonne l’heure de son exécution. C’est alors que, contre toute attente, Valek, le fascinant Valek, très puissant dignitaire d’Ixia qui est secrètement tombé amoureux d’elle, vient lui proposer un marché : si elle veut échapper à la mort, elle le peut encore ; il suffit pour cela qu’elle accepte d’entrer corps et âme à son service.
Corps et âme, car non seulement Elena devra jurer loyauté à cet homme mystérieux, mais, pour être certain de la retenir, il lui fera avaler une dose mortelle du poison écarlate — poison dont il est seul à détenir la formule, et dont il lui délivrera chaque matin l’antidote. Une dure loi. Pourtant, entre la mort en prison et la vie en captivité auprès de Valek, Elena choisit la vie. Mais, dès lors, elle n’aura plus qu’un but : ruser pour se libérer de ses chaînes et s’envoler vers sa destinée…

 

 

DATE DE PARUTION : 01/06/10
EDITEUR : Harlequin
COLLECTION : Darkiss
PRÉSENTATION : Broché
NB. DE PAGES : 548 pages

 

 

 

 

 

4 sur 5

 

Un très bon moment, mais j'en attendais trop !

 

Vous avez été nombreux à me parler de cette saga, me balançant des "coups de coeur" et des "génialissime" pour qualifier vos sentiments sur ce livre. Ce premier tome en particulier de la saga d'ailleurs.
Du coup, j'avoue, j'en voulais un aussi, moi, de coup de coeur.

J'attendais donc beaucoup beaucoup de ce livre. Trop probablement. Attention hein, j'ai vraiment beaucoup aimé, mais je visais la perfection moi, là, sur ce tome ! Du coup, petite déception quand même, même si on termine sur une note tout à fait enthousiaste de 4/5. Je voulais terminer ma lecture et vous faire une chronique enflammée, limite une déclaration d'amour pour ce roman. Bon ben vous aurez une chronique normale, quoi, pour finir :D

 

L'histoire du poison écarlate est originale et très plaisante, cela, je ne le renie pas. Elena, prisonnière du commandant qui a renversé le roi d'Ixia, se voit offrir une alternative à la pendaison qui l'attend incessamment sous peu : devenir goûteur pour le commandant, et risquer sa vie à chaque repas, flirter avec la perspective de mourir empoisonnée et dans d'atroces souffrances.
Ca a l'air peu ragoutant comme ça, mais clairement, on te donne le choix entre crever demain à coup sûr, et ptet crever ou ptet pas crever jusqu'à on ne sait pas quand, je pense que tu fais le même choix qu'Elena. Narmôl quoi...

Bref, on s'en doute, la vie d'Elena dans ses nouvelles fonctions ne va pas être toute rose. Surtout qu'elle ne l'était déjà pas avant d'être faite prisonnière... On n'est pas chez les bisounours !

Bon, ben je vous avouerais que cette histoire de poison et de gouteur, personnellement, ça m'a plutôt bien plu. L'idée est originale, et ça donne un suspens, une épée de Damoclès qui peut nous tomber sur la nuque n'importe quand, ça crée une certaine tension appréciable. Dommage qu'on ait l'impression de ne pas aller jusqu'au bout, d'être bridés par rapport à tout ce qu'on aurait pu en faire.

Car Le poison écarlate a les défauts presque inhérents à sa catégorie. Un peu superficiel, pas complètement assez poussé, pas complètement assez fouillé, des personnages intéressants, mais auxquels il manque une touche de profondeur pour qu'on les aime/déteste du fond du coeur...
L'histoire d'amour souffre d'ailleurs de la même légèreté. Trop rapide, trop évidente, Elena se pose trop de questions sur Valek pour n'être pas clairement intéressée (alors qu'elle jure ses grands dieux que non !), et Valek débaroule comme ça, d'un coup ,bourré de sentiments pour Elena alors que ça semble tomber un peu comme un chien dans un jeu de quilles.
Je ne sais pas, tout cela manque un peu de crédibilité. En tout cas, je peux dire que même si j'ai apprécié les découvrir et les suivre, ils ne m'ont pas fait ressentir des trucs de dingue. Et ça, c'est le point qui me manquera toujours le plus, quand il est absent d'un livre.

Mais bon, à part ça, on passe un très bon moment avec cette lecture. C'est intéressant, relativement prenant, on a envie de poursuivre, d'en savoir plus, de voir ce qui va se passer. Ce qui est évidemment le meilleur signe de l'intérêt qu'un livre peut susciter.

La lecture est aisée, fluide, rapide. On dévore les pages !

La couverture est somptueuse, je l'ai aimée dès le premier regard informatique ! Encore plus jolie en vrai en plus !

Par contre, niveau correction, je suis un peu fâchée. Il reste des fautes grosses comme moi quand même ! J'attends mieux de la part d'une maison comme Harlequin qui a parfaitement les moyens de se payer des pros, et des pros ne pourraient pas laisser passer des fautes pareilles !

Des exemples ? "Je me levai d'un bon." ; "Pourquoi n'est-tu pas... ?" Ou encore Valek qui ne sait plus trop s'il est une nana ou un mec, tant certains accords semblent laborieux...
Rien de dramatique en soi, même si j'aimerais que les livres soient parfaits, mais je les trouve quand même beaucoup trop visibles ces coquilles, et par n'importe qui. et ça me gêne.

Cela dit, cela ne m'a aucunement empêchée de prendre beaucoup de plaisir à cette lecture, et d'envisager très sérieusement de lire la suite rapidement (*ajoute le T2 sur sa pile monumentale de tomes 2 à lire*)

La fin n'est pas un gros cliffhanger. On aurait envie de poursuivre bien sûr, de continuer à avancer, d'en savoir plus, mais on referme ce premier tome sans se sentir frustré au possible, et j'avoue que je préfère ce genre d'entracte zen et sans pression.

En résumé, c'est un livre qui se lit facilement et avec beaucoup de plaisir, et dont on peu oublier les quelques défauts pour s'en faire un avis enthousiaste, sans aller pourtant jusqu'au niveau suprême de l'orgasme du lecteur :)

 

Cali