emmaRésumé

 

Le destin n'y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c'est qu'Emma s'est improvisée des talents d'entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s'immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu...

« Miss Austen nous rend intelligents. Et prêts à être heureux. »

 



Éditeur : 10/18
Titre Original : EMMA
Date de parution : 19 Janvier 1996
Collection : Littérature Étrangère
Nombre de pages : 576 p.

 

 

 

 

 

 

 

coup de coeur !

Quelle réussite !!

 

 

Ahhh Jane !! Je suis toujours autant épatée après la lecture de mon deuxième Jane Austen.

L'année dernière, en été aussi, je découvrais, poussée par Méli jolie, mon tout premier Jane Austen, Orgueil & Préjugés. (Tiens, c'est rigolo d'ailleurs, O&P fut ma 52ème lecture de 2013, et Emma la 52ème de 2014, ce n'est pas fait exprès, alors on va y voir un signe !! :D )

Grande fut ma surprise lors de cette découverte, car je partais avec des préjugés (tiens tiens !) assez arrêtés et franchement négatifs. Mais Jane gomme les préjugés, Jane te fait oublier que tu n'aimes pas la romance, ni le fleur bleue, ni les livres où l'action n'a pas la part belle. Jane te fait tout oublier, chamboule tous tes goûts, tout ton univers, Jane te fait aimer ce qu'elle a écrit, purement et simplement.

Et donc, cet été, toujours accompagnée par ma maîtresse ès JA, nous avons lancé une seconde lecture commune, (Jane Austen, le rdv de l'été !! Youhouuuu !! Lol !) et nous nous sommes lancées à la conquête de Emma. Méli le connaissait évidemment déjà, et ce fut une relecture pour elle, mais une merveilleuse découverte pour moi !

Ai-je aimé autant qu'Orgueil et préjugés, la star incontestée de tous les romans Austeniens, celui que tout le monde préfère ? Eh bien, au début, j'ai même cru que j'allais le préférer. Emma a infiniment plus de caractère qu'Elizabeth Benett, il faut l'avouer. Et un côté très très pestouille, assez imbue d'elle-même (gentiment) que j'ai tout de suite adoré. Je partais donc pour préférer Emma... Mais l'équilibre est venu du fait qu'en terme de romance, Emma est beaucoup moins prononcé.

Ce qui fait qu'au final, je crois pouvoir affirmer que j'ai aimé autant Emma qu'O&P.
Mais c'est déjà énorme !

Les personnages décrits par Jane Austen sont si savoureux ! Ils portent le roman à bout de bras, avec une aisance particulièrement incroyable.

Dans d'autres livres, on va retenir le personnage principal, peut-être un ou deux accolytes secondaires, et basta, les autres sont là pour la déco.

Dans Emma (et je pense dans l'ensemble des oeuvres de JA), ce qui est extraordinaire, c'est que tous les personnages sont délectables. Ils ont tous une personnalité très frappante, pas forcément aimable, souvent bien critiquable et même la plupart du temps à la limite haute de la parodie, tant ils sont caricaturaux, mais tous comptent. Apportent à l'histoire leur pierre, retiennent notre attention, ils nous séduisent, et on les apprivoise, et c'est un pur régal.

J'ai infiniment apprécié Emma, qui démarre ce roman comme une vraie sale gosse, et qui le reste un bon moment, mais qui est surtout excessivement intelligente, et on se doute qu'elle finira par s'assagir, et probablement quand un homme mettra le grapin sur elle, qui clame haut et fort qu'elle ne se mariera jamais.
Emma est une jeune fille accomplie, qui ne cherche surtout pas l'amour. En tout cas, pas pour elle. Sa distraction principale est de trouver des partenaires potentiels pour son entourage. Notamment pour sa chère amie Harriet. Mais on va aller de déconvenue en déconvenue avec cette pauvre Harriet !!
Emma est une marieuse, une entremetteuse, une intrigante, et une sacrée manipulatrice. Elle n'est absolument pas méchante, bien au contraire, mais vraiment très très pestouille ! :)

J'ai aimé son père, Mr Woodhouse, complètement hypocondriaque, limite parano total, qui est toujours si inquiet pour tout le monde, et dont la notion de "vivre dangereusement" se limiterait à oser respirer une fleur de trop près, et encore... On sent toute la tendresse du regard que Jane Austen lui porte, car elle en fait un personnage vraiment attachant.

Je me suis d'emblée méfiée de Franck Churchill, les Bates m'ont carrément insupportée avec leurs bavardages de pies incessant, les Elton m'ont rebutée, Harriet et Jane Fairfax ont attisé ma curiosité.
Bref, vous le voyez, les personnages de Jane Austen ne laissent pas le lecteur insensible, et c'est là toute la grande force de ses romans. Car oui, évidemment, l'action n'est pas au rendez-vous, mais ce n'est pas pour cela que l'on commence ce genre de livre, n'est-ce pas ?

Alors je pense que les midinettes aimeront peut-être moins Emma que d'autres livres Austeniens car en effet, la romance y est nettement moins présente. J'avais entendu parler de "ce cher Knightley" qui, s'il n'est pas le chouchou, récolte néanmoins souvent les faveurs de ces dames. Et j'avoue que ce personnage m'a plu et je me suis demandé tout au long de ma lecture à quel moment il allait véritablement "entrer en action" (n'y voyez rien de sexuel, lol).
L'intrigue est nettement plus portée sur les manigances d'Emma pour unir untel et unetelle, et sur ce qui fait et défait les couples de l'Angleterre de l'époque que sur la cour que peut faire un homme en particulier à une femme en particulier. Mais ça n'en est pas moins passionnant je vous l'assure !

Emma a la particularité je crois de parler d'une femme qui n'a pas à s'en faire financièrement. Ce qui explique qu'elle ne soit pas du tout pressée, ni même tentée, de se marier. La famille Woodhouse est riche, et Emma est renommée comme une grande maitresse de maison. Dans O&P on cherchait à marier les soeurs Benett à tout prix, car c'était la seule solution pour elles d'avoir un avenir. Ici ce n'est pas du tout le cas, Emma pourrait tout aussi bien rester célibataire toute sa vie, elle en a les moyens. Et c'est cet état de fait qui relègue un peu la romance au second plan. Mais qui, quelque part, la rend encore plus poignante, puisqu'absolument pas nécessaire, elle n'en est que plus puissante, selon moi.

Bref, je pourrais vous parler de plein de détails, mais ce que je veux surtout vous dire sur ce livre c'est LISEZ-LE ! Il est superbe, il est merveilleux, et je l'ai adoré !!
Attendrai-je encore un an pour découvrir un 3ème roman de cette auteure ou craquerai-je avant ? Bien possible ! Me voilà tout à fait fan si ce n'était déjà le cas, et je ne saurai trop remercier Méli pour m'avoir fait découvrir cette grande, cette très grande auteure !

 

Le lien vers la chronique de Méli ici.


Sachez aussi que nous regarderons, comme pour O&P, l'adaptation BBC dès que possible. Nous sommes un peu bloquées en ce moment par les plannings de l'été de l'une et de l'autre, mais on va bien trouver un moment :) Je vous tiendrai au courant en ajoutant mon avis sur la série juste ici :D

 

Cali