la fille de braises et de ronces T3 - Le royaume des larmes

 

Résumé :


La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. A la porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime, et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l'abattre...

Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d'un pays de neige, de glace et de magie destructrice.
Les terribles secrets qu'elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l'Histoire...

L'ultime volet d'un joyau de l'Heroïc Fantasy, pour les fans de la série Game of Thrones.

 



 Date de parution : 10/04/14
Editeur : Robert Laffont
Collection R
513 pages

 

 

 

 

coup de coeur !

Voilà une parfaite fin pour cette saga qui a su gagner mon coeur au fil de tomes, en faisant monter l'addiction crescendo !!

 

C'est ça. C'est ça qui me fait aimer une trilogie. Quand je suis intriguée par le premier tome, convaincue par le second, et définitivement séduite par le dernier. C'est comme ça que ça devrait être, à chaque fois.

Je suis vraiment ravie de cette fin, car il ne pouvait en être autrement. Elle est parfaite à mes yeux et je n'en aurais pas aimé d'autre.

Sur la quatrième de couverture, vous pourrez lire "pour les fans de la série Game of Thrones", j'en vois déjà qui soufflent en levant les yeux au ciel. J'avoue qu'à la lecture du premier tome, ça ne m'avait clairement pas sauté aux yeux. Avec le second ça avait un peu commencé à se dessiner, mais je n'aurais pas forcément mis le doigt dessus. Et dès les premières pages du 3ème, on constate en effet que dans l'épopée d'Elisa, avec son peuple du désert, les aventures qu'elle va vivre, les périls qu'elle affrontera, il y a quand même clairement un côté Daenerys Targarien et ses dothrakis. Limite même, le personnage représenté sur la couverture finit par nous déranger, tellement on finit par visualiser Elisa sous les adorables traits de la Khaleesi.

Et ça donne à cette saga un dernier souffle vraiment addictif (sauf si t'aimes pas cette partie-là de Game of Thrones, évidemment) qui m'a complètement achevée et qui me fait finir cette aventure par un coup de coeur.

Alors oui, il y a toujours des défauts (qui en sont ou pas d'ailleurs, selon le point de vue où on se place), car cela reste un roman Young-adult. Pas question ici de comparer le style du roman avec celui de George R. R. Martin. D'ailleurs, j'aurais bien du mal, je ne l'ai pas lu. Mais j'ai quand même une idée de ce que ça doit être, et non, ce n'est évidemment pas comparable. D'abord le public visé n'est pas le même.
Rae Carson a un joli langage, et pas si jeunesse que ça, mais c'est quand même plutôt simplifié et accessible, comme roman (ce que n'est probablement pas l'oeuvre de Georges).

Le livre est écrit au présent, à la première personne du singulier. Ce que, définitivement, je déplorerai toujours dans le young adult, même si ici, c'est plutôt bien maîtrisé. Mais ça enlève pour moi la possibilité au livre d'être "classe" tout simplement.

J'ai également été un peu étonnée (car la Collection R, m'avait habituée à davantage de méticulosité à ce niveau) de constater quelques fautes et coquilles qui n'ont pas été éliminées à la correction. Rien de dramatique évidemment, mais elles sont là, et elles ne passent pas inaperçues. Je ne sais si on passe ou pas cette barre fatidique des 7 fautes non corrigées, ça doit tourner autour de toute manière, je ne dirais pas qu'il est bâclé au niveau de la correction, mais ça m'a quand même un peu sauté aux yeux.

Mais bref, tout ça ne fut rien comparé au très grand plaisir que j'ai pris dans cette lecture, que j'ai avalée très goulûment. Je me suis régalée, j'ai suivi Elisa dans son combat avec une grande ferveur, attrapant mon livre dès que l'occasion se présentait, pour poursuivre, et savoir.

Et je n'ai pas été déçue le moins du monde. D'abord, j'ai été accrochée de la première à la 514ème page. Ce qui, en soi, suffirait pratiquement. Mais, non contente de faire monter la pression tout au long de ses trois tomes, il faut avouer que Rae Carson arrive à nous happer un peu plus à chaque page de ce troisième opus. Chaque rebondissement, chaque étape, chaque ruse employée, chaque mensonge, chaque pion placé sur l'échiquier politique de ce royaume fantasy est un régal de tension. Ca va de plus en plus vite, ça va de plus en plus fort, jusqu'à un final comme on les aime, avec son lot de drames, de morts et de bonheur mêlés.

Ben je dis, bravo Rae, voilà une trilogie rondement menée.


Je me sens un peu triste de quitter Elisa, une héroïne que j'aurai particulièrement aimée du début à la fin, d'abord pour son côté si peu princesse, et finalement dans ce troisième tome, pour son côté complètement reine. Elisa est divine. Elle nous a laissée l'apprivoiser au début, avec ses rondeurs auxquelles on s'identifie sûrement plus facilement que s'il s'était agi d'une poupée parfaite, et puis elle s'est construite, s'est transformée, sans jamais vraiment cesser d'être elle-même, a pris de l'assurance, telle Daenerys, de la confiance, en elle, en ses pouvoirs, en son peuple, en ses alliés.

Non vraiment, tout m'a plu. :)

C'est un roman - c'est même une trilogie - que je vous conseille vivement, qui prend beaucoup d'ampleur au fil des tomes, avec des personnages qui se construisent, s'apprivoisent, où tout n'est pas rose, loin de là, où tout n'est pas facile, mais où rien n'est impossible. C'est un royaume fort bien décrit, dans lequel on n'a aucun mal à se plonger, qu'on visualise parfaitement bien, et c'est une aventure fantasy qui nous donne beaucoup beaucoup de plaisir.

S'il m'a manqué un chouïa de style littéraire, je n'ai néanmoins aucun mal à le proclamer "coup de coeur". Seulement le 2ème, si je ne raconte pas d'âneries, depuis mes débuts de lectrice "Collection R", soit 16 livres en tout pour le moment. Pas forcément un coup de coeur pour la plume (ce qui est normalement le détail qui me fait chavirer) mais pour l'aventure, pour les sensations qu'elle m'aura procurées.

Si vous avez lu le premier et aviez décidé de vous arrêter là, poursuivez vos efforts, les plus belles surprises sont à venir. Et si vous n'avez pas encore commencé, je vous conseille d'essayer. Ouvrez le  premier tome, laissez-vous aller, Elisa vous séduira aussi, et de plus en plus jusqu'à la toute fin.

Cali