la pire mission de ma vieRésumé 


Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. Cela peut sembler étonnant, mais quand on est fille d'espions, c'est assez banal.

À 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo.

SON OBJECTIF : accéder à des infos que détiendrait Armand Oliver, journaliste.

SA MÉTHODE : se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.

SA COUVERTURE : devenir une lycéenne comme les autres.

LE HIC : personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !

 

 



Editeur Nathan
Date de parution 16/01/2014
Collection Romans Grand Fromat
Nb de pages : 381

 

 

 

 

4 sur 5

Je ne m'attendais pas à apprécier autant un livre de ce genre, un jeunesse/young adult très réussi dans sa catégorie !

 

Surprise, surprise !! Quand j'ai choisi ce livre, je m'étais dit que ça me ferait une lecture "détente" mais le synopsis et le côté très jeunesse m'avaient laissé penser que j'apprécierais ma lecture de façon un peu mitigée, probablement "bien mais sans plus". Or, finalement, pas du tout. J'ai beaucoup beaucoup aimé cette histoire.
On la démarre en se disant : "Mais c'est pas du tout du tout crédible, cette histoire !!!" Les premières pages passent, et au final, on est très vite "à fond". J'ai dévoré ce livre en 2 jours, et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à cette lecture, malgré les a-priori que je pouvais avoir.

J'avais peur de la jeunesse des persos (les histoires d'adolescents me conviennent de moins en moins, et j'ai tendance à leur préférer la plupart du temps soit des livres adultes, soit du carrément jeunesse avec des héros qui sont pratiquement des enfants, encore. Les ados finissent en général par m'agacer par leurs réactions entre les deux), j'avais peur du contraste de style avec l'autre livre que je lisais en même temps (un Barjavel) qui risquait de sérieusement desservir La pire mission de ma vie, j'avais peur de trouver l'histoire trop abracadabrante...

Alors oui, c'est totalement saugrenu et parfaitement incroyable, et pourtant... Pourtant ça marche super bien. Maggie est très attachante, les camarades qu'elle se fait au lycée pour sa nouvelle mission sont géniaux, ses parents irrésistibles ainsi que leur ami Angelo... L'aventure est super mignonne, fraîche, drôle... Bref, j'ai passé un super moment !

Finalement, c'était exactement de ça dont j'avais besoin, un petit coup de vent frais sur mes lectures. Alors oui, c'est un style "facile", un truc qui se lit très vite dont l'écriture, même si elle est super fluide, n'a rien de particulièrement remarquable, une lecture dont je ne me rappellerais peut-être pas toute ma vie, mais un vrai petit moment de plaisir. De ça, je me rappellerai.

Les dialogues sont très très réussis, j'ai vraiment souri à plusieurs reprises car l'humour y est omniprésent, j'ai adoré Roux, la copine de Maggie qui a une répartie et un cynisme vraiment bien dosés.

Et pour peu qu'on n'oublie pas en cours de route qu'il s'agit d'une fiction et qu'il faut donc la traiter comme telle sans s'écrier que les situations sont hautement improbables, franchement, on se régale.

Dans le détail (vite fait) :

- La couverture. Bon, je n'ai pas eu le plaisir de la tripoter car je l'ai reçu en ENC, à la couverture blanche avec juste le titre, je ne peux donc pas vous parler du toucher, des effets, des éventuels reliefs, je n'en sais rien du tout. Mais l'image sur ordi me plait bien. J'aime les couleurs, l'aspect moderne ni triste ni terne, limite un peu chick-lit, on sent déjà en la voyant que le ton risque d'être humoristique. Bref, je la valide !

- Le style : Comme je le disais plus haut, ce n'est pas du Zola, niveau écriture. Clairement, c'est moins nourrissant littérairement parlant, mais c'est aussi très très efficace. Une plume fluide et directe, mais pas simplette pour autant. Je dois dire que, considérant la catégorie du roman, le style est parfaitement adapté et ravira tous les lecteurs par son côté très visuel. Robin Benway a beaucoup d'humour, dont elle dote du coup ses personnages et sa narration, et c'est bonheur :)

- Les personnages : Franchement, je les ai tous aimés. Ils sont tous très réussis et chacun a une personnalité bien à lui et se trouve être très attachant. Maggie, Roux et Jesse forment un trio d'enfer, plein de bonne humeur, ils ont des échanges vraiment marrants, et sont une petite équipe soudée et surprenante.
Les parents de Maggie sont très spéciaux, un peu (beaucoup) décalés. Nous voilà avec une famille hors du commun qu'on aimerait rencontrer !
Angelo fait office de "tonton protecteur" et je l'ai adoré pour son côté pince-sans-rire, sa personnalité "so british" et son humour !

- L'histoire : Une petite histoire d'amour lycéenne toute meugnonne, qui ne prend pas le pas sur l'intrigue principale, pas de triangle amoureux (ouf !), une amitié naissante émouvante, une intrigue prenante et originale avec un petit côté Spellman et associés, des personnages super... Que demande le peuple ? C'est frais, drôle, piquant, ça passe trop vite et on a le sourire du début à la fin. Moi je dis bravo !

- L'édition : Encore une fois, ayant les ENC je ne peux pas m'avancer sur ce qu'est le livre définitif. Il y avait encore du travail niveau correction par rapport à mon exemplaire, mais je suppose qu'il a été fait. Autrement, je n'ai pas d'inquiétude, chez Nathan, on n'a pas trop de raison de se plaindre de la qualité ^^.

En résumé, je vous conseille ce livre pour une petite bouffée de fraîcheur, entre deux lectures plus exigeantes peut-être.100% détente et bonne humeur, ce petit livre pourrait bien vous surprendre !! J'ignore si ce sera un one-shot ou une saga, les deux sont possibles, mais s'il y a une suite, je la découvrirai avec plaisir, en attendant, je pourrais bien envisager de me pencher sur les autres livres de l'auteure !

Cali