géniteurs & filsRésumé :
L’union tissée entre un père et son enfant est un lien primordial qui demeure bien au-delà du temps partagé, mais que se passe-t-il lorsque cette relation est non-fonctionnelle, défaillante, dangereuse ? Rabaissées, violentées, ignorées, quel destin attend ces pauvres âmes qui portent les stigmates d’une jeunesse gâchée ? Pourront-ils engendrer une nouvelle génération ou bien les séquelles de leurs traumas ne provoqueront-elles que la répétition de maux profonds ?
À travers les nouvelles de ce recueil, oscillant entre réel et fantasme, des Fils et leur Géniteur se fuient, se pourchassent, se détruisent, volant en éclats de vie et de peur. La plume d’Anthony Boulanger suit l’évolution de cette relation, en quête de compréhension et d’un changement possible afin d’effacer les erreurs vécues par les générations meurtries. L’union tissée entre un père et son enfant est un lien primordial qui demeure bien au-delà du temps partagé, mais que se passe-t-il lorsque cette relation est non-fonctionnelle, défaillante, dangereuse ? Rabaissées, violentées, ignorées, quel destin attend ces pauvres âmes qui portent les stigmates d’une jeunesse gâchée ? Pourront-ils engendrer une nouvelle génération ou bien les séquelles de leurs traumas ne provoqueront-elles que la répétition de maux profonds ?
À travers les nouvelles de ce recueil, oscillant entre réel et fantasme, des Fils et leur Géniteur se fuient, se pourchassent, se détruisent, volant en éclats de vie et de peur. La plume d’Anthony Boulanger suit l’évolution de cette relation, en quête de compréhension et d’un changement possible afin d’effacer les erreurs vécues par les générations meurtries.

Éditeur : Éditions du chat noir
collection : Griffe sombre
Sortie : novembre 2013
Nombre de pages : 176

 

 

 

 

3 sur 5

Une lecture intéressante et un auteur dont j'ai apprécié le style et que je suis heureuse d'avoir découvert.

 

La maison d'édition du Chat Noir a une manière très originale de proposer ses SP, un certains nombre de blogs candidats ont été choisis il y a quelques mois, et un ou plusieurs blog est tiré au sort pour chaque nouvelle sortie, afin de recevoir et chroniquer un roman. Aussi, lorsque nous nous sommes portés volontaires, nous ne savions pas du tout quand ni pour quel livre nous serions désignés.

C'est intéressant d'abord parce que ça laisse planer un peu la surprise (et on reçoit ça comme un cadeau inattendu qui fait très plaisir, d'ailleurs) et ensuite parce que ça nous permet de lire des livres vers lesquels nous ne serions peut-être pas allés de nous-mêmes. En l'occurrence, ce fut le cas. Je ne suis pas spécialement fan de nouvelles, et même si j'aime bien un côté un peu macabre, voire gore, dans mes lectures, le fait qu'il s'agisse d'histoires entre pères et fils aurait pu m'éloigner de ce choix littéraire. Clairement, je n'y serais pas allée toute seule. Du coup, le principe me plaît vraiment.

Et finalement, même si je n'ai pas adoré au point d'en retirer un coup de cœur, je dois admettre que cette lecture fut loin d'être désagréable ou aussi difficile (compte tenu du thème) que je l'aurais imaginé de par la couverture ou le résumé.

Du coup, plutôt contente de la découverte, car j'ai vraiment beaucoup apprécié le style de l'auteur. Il m'a permis une immersion et un genre de plaisir que je n'aurais pas cru possible sur ce type de format (nouvelles). Certaines nouvelles m'ont plu d'avantage, d'autre moins. Bizarrement, les plus longues m'ont moins embarquée, contrairement à ce que la logique voudrait, étant plus adepte des romans que des textes courts. Il se trouve que l'écriture d'Anthony Boulanger m'a paru plus efficace sur des longueurs vraiment réduites, plus percutante. Je découvre cet auteur avec cet ouvrage, mais je me demande si ce n'est pas déjà un aficionados de la nouvelle, ce qui expliquerait qu'il paraisse plus à l'aise sur du très court.

Parmi les nouvelles proposées, si toutes traitent d'une relation père/fils bancale, malsaine, ou inexistante, elle ne sont pas toutes abordées de la même façon. Certaines ont un côté plutôt psychologique, d'autres carrément fantastique, d'autres encore sont plus sur un mode épouvante/gore. Et si cela peut rassurer les âmes sensibles (souvent des parents d'ailleurs, dont je suis !) ce n'est pas toujours le fils qui "subit", dans ces improbables duos. Les rôles peuvent être inversés, et ça n'en paraît que plus terrible, finalement. Cela dit, la majorité du temps, c'est quand même pour le fils qu'on tremble, et il faut alors se rappeler qu'on ne lit pas le journal, mais une fiction.

Concernant la couverture, on ne peut pas dire que je sois fan fan... Cela étant, elle met bien dans l'ambiance du roman, et correspond également très bien au contenu. Il ne s'agit donc pas d'une couverture inadaptée, mais juste une illustration qui, très subjectivement, ne m'aurait pas attirée vers le livre.

Au niveau de la qualité de l'édition : rien à redire. Tout est très classique, mais cohérent, la mise en page, la taille du texte, la qualité du papier ou de la couverture, tout fonctionne très bien.
La correction a été de qualité également, j'ai lu ce livre très vite, avec ses 170 petites pages, mais rien ne m'a sauté aux yeux particulièrement (j'ai un vague souvenir d'une petite coquille, mais rien de bien grave, puisque je ne me rappelle même pas ce que c'était :D )

Je ne vous parlerai pas des personnages, qui sont nombreux déjà, et surtout qui contiennent les clés de chaque nouvelle en eux, ce serait dont bien trop vous en dire. Je ne peux pas vous dire que je les ai aimés, vu l'orientation des histoires, on ne peut pas trop leur trouver un charme fou, lol, mais ils m'ont paru très crédibles (ce qui en rajoute des frissons lors de la lecture !)

En résumé, les habitués du format "nouvelles", tout comme les débutants dans le genre, pourront apprécier une lecture fluide et rapide, des histoires prenantes, souvent violentes, qui livrent leur message en quelques pages, et qui n'ont pas besoin de plus pour être vraiment entières. L'auteur est à découvrir, et j'espère pouvoir lire autre chose de lui dans un avenir proche, pour appuyer cette première impression très positive sur son style.

Je vous encourage vivement à vous faire votre propre avis sur cet auteur et ce recueil, assez spécial, mais sympathique.

 

Cali