duskRésumé :

Qu'arrive-t-il quand votre tête princière semble être mise à prix et attire toute sorte de mercenaires ? Sur qui compter quand votre escorte se résume à une fée guerrière qui supporte mal les humains et un barde qui semble aussi doué pour le chant que pour la cuisine ? Traversez la route en leur compagnie, longez l'Arn, la rivière argentée et rencontrez les curieux habitants du bois du Lorient, ses créatures chaleureuses, et celles plus vénéneuses... Découvrez ce qu’il y a de pourri en cet endroit où le voile entre les mondes est si fin...



Broché: 394 pages
Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (autoédition)
Date de parution : 16 mars 2013

 

 

Mon avis: 3/5 Un très bon moment de détente, dans un univers fantasy passionnant, dommage pour les fautes et coquilles !  4 bien 3 sur 5


Avant d'attaquer réellement ce partenariat, je ne m'étais pas trop posé de questions dessus. J'avais un peu vu passer la couverture, mais sans m'y intéresser plus que ça. Du coup, je l'ai commencé sans trop savoir à quoi m'attendre, ni de quel style il s'agissait. Si le premier chapitre m'a paru totalement incompréhensible (d'autant que je sortais d'une lecture très très jeunesse et un peu pénible), le second a tout éclairci d'un coup et m'a présenté Dusk, cette fée guerrière, la dernière encore vivante, éveillant illico mon intérêt prononcé pour l'imaginaire, et ma passion pour les fées et le petit peuple.

.
Du coup, j'ai refermé mon livre et suis allée lire le résumé. Et, ô joie, de la vraie fantasy ! Des fées, des créatures, des gnomes, des monstres surnaturels ! Je dois avouer que ce n'était pas du tout ce que je m'attendais à lire en me basant sur cette couverture qui n'en montre pas beaucoup... Et j'étais vraiment vraiment aux anges ! C'est totalement ce genre de livre qui me donne le plus de plaisir à la lecture !  Et c'est bien ce genre d'histoire qui me fait le plus rêver ! D'autant qu'elle ne cible pas particulièrement la jeunesse, ce qui m'a permis d'en apprécier toute la lumière :)

Je remercie donc déjà infiniment avant de commencer la chronique à proprement parler, le Club de Lecture de Karine, ainsi que l'auteur Kane Banway pour cette lecture plaisir 100% détente qui m'a fait un bien fou, malgré le temps que j'ai mis pour le lire, qui n'est absolument pas du au livre ou à l'histoire, mais à un manque de temps et une grosse fatigue de ma part. Lol.

Alors qu'en est-il de l'histoire de Dusk ? Mannnn quel plaisir ! Il y a tout ce qui me plaît dans ce livre. De l'aventure, de l'action, un personnage principal construit et un peu complexe (mais pas trop), avec un caractère bien affirmé, et pas des plus commodes... Et deux jeunes humains qui vont apprendre beaucoup beaucoup de choses tout au long de cette épopée. beaucoup d'humour également.

Kane Banway a un style bien particulier, qui sait vraiment allier la magie de la fantasy avec une petite plume enlevée et légère, pleine de petites choses délicieuses qui nous arrachent bien des sourires. J'ai complètement adopté son style, dès le deuxième chapitre et jusqu'à la fin :)

Qu'est-ce qui a bien pu faire baisser ma note du coup ? Malheureusement, avec les livres auto édités, c'est souvent pour la même raison : si la trilogie du seuil n'est pas aussi bourrée de fautes que bien d'autres livres auto édités (voire même que bien d'autres livres issus de petites maisons d'édition), il en reste quand même un paquet malheureusement. Notamment une confusion régulière participe passé/passé simple et les accords en général. Si les fautes ne m'ont pas gênée outre mesure sur la première partie du livre, qui m'a semblé mieux corrigée que la suite, ce problème de correction prend plus d'ampleur au fil des pages, pour finir par devenir réellement handicapant. Fort heureusement, point trop de fautes de style, ou de maladresses... Kane a un style sûr, solide, capable de nous transporter sans problème, dans les combats notamment qu'il décrit facilement, et qu'on voit littéralement se dérouler comme un film dans notre tête. Le souci de l'auto édition, (et j'en profite pour saluer une nouvelle fois le courage de ces auteurs de se lancer tout seuls à l'aventure, j'imagine très bien la charge MONUMENTALE de travail que ça doit représenter),  c'est de ne pas pouvoir, bien souvent, bénéficier d'une vraie correction professionnelle (je suis bien placée pour le savoir, une correction c'est quand même un budget conséquent.) J'ai donc tendance à leur pardonner facilement les fautes, même si à mon sens, un livre, que je mettrai d'ailleurs probablement dans les mains de ma progéniture le moment venu, ne devrait pas en comporter, ou anecdotiquement... Mais tout le monde n'a pas les moyens de s'en offrir une (et tous les correcteurs n'ont pas les moyens de travailler gratuitement juste par amour de la littérature... lol) Du coup, parfois, ça coince, c'est dommage mais on n'y peut rien.
Bref, des fautes donc, mais qui ne sont pas monstrueuses, et qui n'entachent pas trop le plaisir que l'on prend dans cette lecture sur toute la première partie, puis qui deviennent trop nombreuses et finissent par gâcher quelque peu l'ensemble. Il faut alors se faire un peu violence pour continuer à prendre toujours autant de plaisir.

Je pense que ce paragraphe sur les fautes et autres coquilles ne surprendra pas l'auteur, d'après ce que j'ai pu lire sur la postface, il en est pleinement conscient et bien désolé. Je vois que l'effort a été fait dans la limite de ses possibilités, et si ce n'est suffisant, c'est du moins admirable ;) Soit ! Il est évident qu'être un bon auteur ne veut pas dire écrire sans faille, faute, ou inattention, mais écrire avec son cœur un récit passionnant, en laissant courir son imagination avec toute la force qu'elle peut demander :) Pour le coup, je ne peux qu'affirmer que ce point négatif de la correction n'enlève rien à ses compétences d'écrivain de l'imaginaire ;)

 

Le deuxième point un peu négatif, ce serait pour moi la couverture. (Avis bien personnel s'il en est. Cette couverture qui ne m'emballe pas trop peut très bien plaire énormément au reste de la planète) Attention hein, je n'ai pas dit qu'elle était moche ou pas réussie (d'ailleurs, elle est mieux en vrai qu'en image), mais je la trouve trop peu représentative du contenu. Il me semble (arrêtez-moi si je me trompe) (mais c'est à vos risques et périls car je n'aime pas du tout qu'on me contredise, MDR) que le style de Kane Banway fait vraiment la part belle à l'humour, à la dérision (ce n'est pas parodique du tout comme histoire, mais il y a vraiment beaucoup de touches légères et drôles) et aux créatures surnaturelles. J'aurais aimé pouvoir imaginer ce contenu dès que mon regard s'est posé sur la couverture. Ce ne fut pas du tout le cas, sinon, je l'aurais lu depuis longtemps en fait :D Si j'avais pu deviner un peu de ce que j'allais trouver à l'intérieur, je me serais ruée dessus la première fois que j'en ai entendu parler...

 

A part ça ? Tout positif !! Sur la quatrième de couverture, il est précisé "une simple histoire de fantasy sans prétention" et c'est totalement juste. Pas au sens négatif de "sans prétention". C'est très très très loin d'être mauvais, ou bâclé, ou trop jeunesse, ou survolé... "Sans prétention" dans le sens : qui ne se prend pas la tête, qui a été écrit (et doit être lu) pour l'unique plaisir du voyage qu'il procure. Rien de compliqué, rien de profond, mais de la détente pure, il n'y a qu'à se laisser aller, et Kane nous emmène naturellement ailleurs... Un vrai bonheur !

L'histoire et l'univers ne sont ni trop fouillés et complexes, ni trop légers, juste ce qu'il faut pour comprendre où nous sommes et ce que nous y faisons, sans devenir une "charge pénible à porter" avec des cartes auxquelles il faudrait se référer sans arrêt, un index de vocabulaire compliqué, ou des descriptions à n'en plus finir... Un voyage facile comme monter dans un train ! On ne se prend pas la tête comme en conduisant une voiture, à chercher la route, marquer l'itinéraire, prévoir les péages. On monte, on pose sa valise et zouuu, c'est parti pour se laisser guider sur les rails d'une aventure qui n'a pas oublié d'être passionnante !

Les personnages : Point fort ? Ben oui point fort :)
Dusk est une petite fée vraiment attachante malgré son sale caractère et les distances qu'elle cherche sans arrêt à mettre avec tout le monde. Elle m'a plu énormément ! Courageuse, battante, elle a un grand cœur même si elle essaie de ne rien en montrer. Beaucoup d'humour également, souvent malgré elle, et une vraie personnalité.

Luc et Maerlyn sont également super attachants, ils m'ont vraiment charmée ! Un peu gauches, un peu inadaptés au début, ils apprennent aux côtés de Dusk à survivre et à se battre, à devenir de vrais petits guerriers.
Et la relation qui va se tisser entre les trois personnages est très intéressante, je l'ai vraiment suivie avec passion ! L'amitié (ou plus) naît tout doucement, sans que personne n'y soit préparé, et on prend énormément de plaisir à suivre nos 3 compères sur leur route semée d'embuches.

Bien qu'il s'agisse d'un roman fantastique (avec créatures imaginaires, etc) je l'ai trouvé parfaitement crédible. C'est bien souvent le défaut des histoires imaginaires, la crédibilité. Ici, tout est cohérent, le déroulement de l'histoire, les personnalités qui s'accordent (ou pas), les réactions des personnages, leur comportement. Tout m'a paru couler de source, naturel. De plus, le chapitres fort courts permettent un rythme soutenu, aidé par l'action quasi constante, et nous facilitent la lecture, car l'on peut s'arrêter facilement en fin de chapitre, (alors qu'en fait, vu qu'ils sont justement courts, on est plutôt tenté d'en lire encore un petit, puis encore un petit autre... mdr)

En résumé : Une lecture que j'ai débutée sans rien attendre de particulier, et qui a su éveiller un grand enthousiasme en début de lecture, enthousiasme qui s'est un peu tiédi par la suite. Malgré tout, je reste sur un sentiment très positif, j'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire que je vous recommande grandement si vous avez envie d'une bonne détente et d'une histoire fantasy juste pour vous évader, c'est 100% de réussite pour moi ! J'ai même pris beaucoup plus de plaisir que pour un livre du genre plus connu (et que pourtant j'adore !) comme le seigneur des anneaux. J'ai trouvé l'histoire tout aussi passionnante, sans le côté (un peu beaucoup) relou du style de Tolkien (ça va hurler "au bûcher, l'hérétique !" je le sens lol). Alors littérairement parlant, oui, c'est sûrement moins abouti, moins recherché, mais niveau plaisir, c'est finalement aussi fort ! Et c'est exactement ce qu'il me fallait en ce moment !

Lisez ce livre vous ne le regretterez pas ! Je tiens cependant à préciser que si vous êtes arachnophobe comme moi, ce n'est clairement pas cette lecture qui va vous guérir !! Ah ah ah ! (quoique, maintenant, ça dépendra peut-être de leur couleur :D )

 

Cali