les ames croisées Pierre BotteroRésumé :

Nawel Hélianthas vit à Jurilan, le royaume des douze cités. A dix-sept ans, elle est une jeune adolescente riche, prétentieuse et exigeante. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl, elle doit choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu’elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s’interroge sur la voie qu’elle doit suivre. Et après avoir provoqué involontairement la mort d’une jeune femme et de son bébé, elle opte pour la mystérieuse caste des Armures…

 


Poche: 411 pages
  Éditeur: Le Livre de Poche (16 mars 2011)
Collection : Fantasy
Langue : Français

 

 

Mon avis : 4/5 une fantasy très agréable, et pas prétentieuse. 5 très bon 4 sur 5

 

Quelle agréable surprise fut cette lecture ! J'ai eu envie, comme ça m'arrive une fois de temps en temps, de lire une petite fantasy, une vraie, qui ne soit pas trop "jeunesse". J'ai de la chance, dans ma PAL il reste encore quelques bons titres, et parfois, entre deux SP, j'essaie d'en lire quelques uns, lol.

Et pour le coup, il se trouve que je n'ai pas eu à chercher plus loin que dans la liste que Crouton (Palace of books) m'avait concoctée en choisissant 20 titres de ma PAL que je dois absolument lire en 2013. Et trop cool, je dirais qu'en plus, il a bon goût le bougre ! Me voici donc avec ma 4ème lecture /20 pour ce challenge, et également 7ème lecture /10  pour le challenge 10 livres lus pour 1 achat.

Lentement mais sûrement hein. (et grosse pause à venir, j'ai 4 SP à lire)

Bref.

 

Alors que dire sur cette lecture. Je n'irais pas jusqu'à dire que ce fut un coup de cœur, mais la seule raison qui pourrait m'en empêcher, c'est que je n'ai pas spécialement trimballé mon livre partout (juste un peu) et si j'aimais beaucoup ce que je lisais, j'ai pu sans problème me contenter de mes moments de lecture du soir, sans avoir forcément eu envie de me précipiter de nouveau sur mon livre à tout moment pour connaître la suite, au détriment de toute autre activité.

Néanmoins, ce sera le seul élément un tant soit peu négatif de toute ma chronique. Car pour le reste, je n'ai rien à redire, à part chapeau Mr Bottero ! Cela faisait un moment que j'avais envie de découvrir cet auteur, mais quelques réticences à devoir entamer une saga. Et puis j'ai appris qu'il avait aussi fait un livre en one-shot. Bon, One-shot un peu forcé en fait, ça aurait du être une saga également, mais il n'a pas eu le temps de la poursuivre avant de connaître le funeste destin que chacun sait. (il est mort, trop trop jeune.)

- Le style de l'auteur : Cette superbe aventure vous attrape dès les premières pages dans son univers, en nous y plongeant aussi facilement que dans une piscine à 30° par une température extérieure de 40... L'écriture de Pierre Bottero est incroyable de fluidité, ça coule tout seul, les pages défilent sans qu'on s'en rende compte, et paf, ça fait déjà 411 pages que ça dure, et c'est déjà la fin ! o.O Incroyable !

J'ai particulièrement apprécié les chapitres hypra courts (4, 5, 6 pages à la fois) qui rythment parfaitement bien le roman, et qui nous procurent un bizarre sentiment de sécurité. On a l'impression qu'on pourra avancer à notre aise, tranquillement, s'arrêter quand il nous plaira, et donc déguster ce petit roman à notre rythme, selon notre temps et nos envies. Ça c'est la théorie. En pratique ça se traduit plus par :" rhooo, allez j'en lis un petit dernier, c'est pas 5 pages qui vont retarder l'heure du coucher..." et de petit dernier en petit dernier, ben on arrive gentiment à la fin :P mdrrr

Je préciserais également, car finalement la fantasy a la fâcheuse (pour certains) habitude de recourir à de longues longues descriptions imbitables, que c'est un texte facile à suivre, et à comprendre. (Pourtant, les longueurs, les longues descriptions, les moments qui sont plus des réflexions que de l'action, ne me gênent aucunement personnellement.) Ce qu'il faut de descriptions sans prise de tête, ce qu'il faut d'action, ce qu'il faut de dialogue... Un texte parfaitement équilibré et bien loin d'avoir des prétentions telles que le lecteur pourrait ne plus s'y retrouver. Comme je le disais, c'est d'une fluidité à toute épreuve, rien qui coince, rien qui bloque, rien qui chagrine, c'est très joliment écrit, simple sans être simpliste, c'est un vrai plaisir de lecture (et un certain confort.)

- L'histoire m'a tout bonnement passionnée. Une vraie aventure dans un univers palpitant. Suivre la vie, les aventures et les apprentissages de Nawel aura été un vrai vrai gros plaisir. Beaucoup d'évènements se produisent et sont prodigieusement racontés, on est littéralement happés dans sa vie, ses amitiés, ses interrogations, sa façon d'appréhender les choses, sa découverte de créatures mythiques pour son peuple, une vraie quête, une vraie aventure pleine de rebondissements. Personnellement, je trouve qu'il n'y a pas une page de trop dans ce livre, tout y est utile, nécessaire, on ne se lasse à aucun moment.

- Les personnages : Nawel est impressionnante. C'est un personnage complexe et fort bien construit. Au départ, petite peste pourrie gâtée, prête à faire fouetter une servante qui l'aurait bousculée, totalement en dehors de la réalité, souvent très désagréable même avec ses amis, elle ne m'a pas plu du tout ! Je l'ai trouvée franchement antipathique, égoïste, égocentrique, bref, ça débutait mal. Mais assez vite, Nawel change, en même temps qu'elle se découvre elle-même en menant sa quête, en cherchant le sens qu'elle voulait donner à sa vie. Et le magie opère, on se prend d'amitié pour elle, on s'attache, on a envie que tout se passe bien dans son aventure.
Un personnage pas trop lisse donc, avec du caractère (mais pas trop) avec des qualités (mais pas trop) et avec des défauts (mais pas trop), un personnage principal auquel on n'a donc pas de mal à s'identifier, pour notre plus grande joie.
Les personnages secondaires sont tous bien amenés aussi, ils ont tous su me toucher, à leur manière, tout en restant bien à leur place de persos secondaires. Philla et Ergaïl, Anthor Pher, Lyiam, ils ont chacun leur charme et leur caractère propre, les parents de Nawel également que l'on n'a pas envie d'aimer, mais qu'on ne peut s'empêcher de trouver réalistes.
Bref, réussite totale !

- La couverture : Je n'ai pas spécialement d'avis dessus. Je ne suis globalement pas très fan des couvertures de livres fantasy. On ne peut pas dire que je n'aime pas, mais on ne peut pas dire non plus qu'elles me fassent ressentir grand chose. Celle-ci ne fait pas exception. Elle représente bien Nawel telle qu'elle est décrite dans le roman, l'univers qui l'entoure également, mais bon, elle ne me fait ni chaud ni froid. Je suppose que c'est dû au fait que j'ai du mal à apprécier le "dessin" pour une couverture de livre. Je ne sais pas.

- La fin : La fin ? Quewah !! Mais elle ne va tout de même pas nous spoiler la fin, cette saloperie ? Mais noooooooooon ! Il faut juste qu'on sache que la fin est un peu spéciale. Originellement prévu pour être suivi d'un second tome, ce livre se termine plus ou moins. Je ne peux pas dire que j'aie été incroyablement frustrée, car l'auteur amène la fin suffisamment intelligemment pour qu'on prenne même carrément plaisir à imaginer ce qui peut se passer ensuite, mais quand même, en le refermant, ça m'a un tout petit peu embêtée de me dire que JAMAIS je ne pourrais lire la suite. (Forcément... En même temps, c'est la faute à personne pour le coup !)

 

- En conclusion : C'est avec joie et bonheur que j'ai pu découvrir enfin cet auteur, qui a un style et une imagination qui correspondent totalement à mes aspirations de lectrice, et qui m'a procuré énormément de plaisir. Je penserai à tenter de dénicher d'autres de ses romans, je n'ai plus peur de me lancer dans une saga désormais, car je n'ai plus aucune inquiétude que ça me plaise ou pas :)

Je vous le conseille grandement, si vous aimez la fantasy, la détente et le plaisir de laisser aller votre imagination.


Cali