J'ai décidé, chaque dimanche, (en principe journée assez calme où on peut prendre le temps de lire un petit article) de publier, pour les auteurs qui le souhaiteront et qui m'en feront la demande par MP sur Facebook, un petit coup de projecteur, une publicité pour leurs œuvres, afin de vous les faire rencontrer ou de mieux les connaitre.
Auteurs auto édités, édités par de petites maisons, ou même édités par de plus grosses mais qui estimeraient qu'on n'a jamais assez de publicité, je parlerai de leurs ouvrages, de leur actualité, dans la mesure des renseignements qu'ils voudront bien me donner.

 

Cette semaine, je braque toutes mes lumières sur Maeva Cammarata !

 

Et dieu sait que ça me fait plaisir, vous savez à quel point je suis "en amour" pour toute la petite équipe de la maison d'édition Valentina, ils sont gentils, ils sont charmants, ils sont drôles, accessibles, ils ont un enthousiasme très communicatif. Bref, je les aime d'amour.
Aussi, quand Maeva m'a posé sa candidature, j'ai accepté avec tout le plaisir du monde !

 

- Mais qui est Maeva ?

Maeva, c'est cette jeune fille (toute jeune oui oui !)

 

552154_4649622207691_127113975_n(Elle est choliiiiiiie heiiiin ?? :D )

Elle a tout juste 19 ans et a fait ce qu'il fallait pour voir son rêve devenir réalité. Elle prépare son Bac pro industrie imprimée tout en travaillant à temps partiel chez Mc Donalds. Courageuse ? Oui on peut le dire ! Elle alterne les cours et les services au restaurant, et consacre son temps libre à l'écriture. Des journées bien remplies donc !

 

 

556914_4100196072381_2119239785_n

 

Sans compter qu'elle doit partager ce temps libre entre l'écriture et la lecture, son autre passion, les histoires de loups-garous notamment, qui la transportent par lecôté "sexy" des héros :D. En ce moment, elle lit 50 nuances plus sombres, et le juge assez plat, ce n'est visiblement pas le coup de cœur.

Maeva a écrit Elisabeth L. en à peine 6 mois. (Quand on est "à fond", voilà ce qui arrive :D )

 

 

 

430630_3531688140038_1175541738_n

 

Maeva est une jeune fille nature, qui ne se prend pas au sérieux et qui aime s'amuser, comme le veut son âge.

Pour s'immerger dans le monde de sa tueuse Lizzie, Maeva écoute de la musique plutôt douce. La BO de la série TV Vampire Diaries notamment, qui avait le don de l'emporter immédiatement aux côtés de sa fort peu classique héroïne. Comme celle-ci, ou encore celle-là, et en ce moment, ce serait plutôt celle-là. Je vous invite donc à écouter ces titres lors de votre lecture, afin d'être plongée comme l'auteure dans l'histoire, et mieux ressentir son état d'esprit.

 

 

- Maeva, aurais-tu quelques anecdotes à partager avec nous ?

 

Le monde de Lizzie est très dur ! Donc j'ai dû me renseigner un peu sur le style de meurtres, d'armes, etc., qu'on peut trouver assez impitoyable. Alors j'ai décidé d'aller à mon centre commercial pour acheter quelques bouquins sur le sujet.
Tu n'imagines même pas la tête de la caissière quand je lui ai donné tous les bouquins de meurtres, d’autopsie etc. Ahah ! Un regard monstre !

En tout cas, je suis actuellement entrain de bosser sur le tome 2 qui risque d’être super long. [D'ailleurs, elle me laisse à ce moment de l'entretien pour s'y remettre, elle ne laisse pas filer l'inspiration !]

 

Pour suivre avec ferveur, sérieux, et beaucoup d'amitié l'ensemble de l'équipe Valentina, j'ai assisté, par facebook interposé, à la joie qui a explosé lorsqu'elle a vu son rêve se réaliser, et qu'elle a pu tenir son "bébé" dans ses mains :

 

222016_4745518645042_297704686_n

J'imagine que ça doit faire quelque chose ! Et Maeva n'a pas boudé son plaisir. Émotion, joie, fierté, Maeva était vraiment aux anges !

 

elisab10

 

 

La couverture d'Elisabeth L était assez particulière au sein des éditions Valentina, différente des autres. Mais il faut dire que le "genre"-même du roman se démarquait sensiblement du reste de la ligne éditoriale. Une tueuse à gage au milieu des créatures surnaturelles, il était donc assez logique que la couverture le reflète.

 


Cela dit, il y a quelques jours de cela, le directeur d'édition, Westley Diguet, nous présentait Elisabeth L, nouvelle version.

 

 

 

 

 

Une couverture plus en osmose avec les autres, tout en étant tout de même suffisamment particulière pour afficher sa différence quant au contenu. Pas de bol pour moi, à vouloir toujours me précipiter sur les sorties de cette maison, j'ai la version n°1 quand je préfère la n°2. Ce n'est pas très grave, l'important étant le contenu :) Mais sachez que si vous vous le procurez maintenant, vous aurez celui-ci :

 


{Cette couverture a été réalisée par Le Meridian. (FB, son site)}

34-151-thickboxRésumé :

 

Il existe des tueurs. Des personnes qui été choisies parmi des centaines. On les entraîne à vivre… ou à mourir dans la dignité.

 

Le Centre. C'est dans cet étrange endroit qui entraine des enfants à tuer qu’Élisabeth Lazio a grandi.
Après une enfance difficile, cette organisation a pris soin d'elle et lui a appris l'art du combat.
Accompagnée de ses amis et de Michael, elle deviendra redoutable, sans cœur et sans reproche, au caractère farouche, aux décisions implacables et dénuée de conscience. Plus important encore, Lizzie va devenir la meilleure tueuse à gages du pays.

 

Jusqu'au jour où tout va déraper. Une mission va tout changer. Elle qui croyait en l'amitié indéfectible, elle va être déçue. Elle qui pensait être aimée, elle va être trompée. Elle qui croyait être en sécurité...
La peur, l'amour, l'envie, la trahison... tous les secrets vont être dévoilés. Et ce ne sera pas beau à voir.Êtes-vous prêts à prendre les armes ? À vous battre ? Élisabeth est loin d'être celle qu’elle prétend être. Mais pour sa vie et celle de ses amis, elle va se battre et se réjouir à la vue du sang versé.

 

 

  • Nombre de Pages 417
  • Genre Science Fiction / Dystopie
  • Date de sortie : 4 Juin 2012
  • Prix 17€
  • Disponible ici

 

Je souhaite que vous découvriez à la fois cette auteure prometteuse, et son livre qui sort des sentiers battus, je le ferai moi-même bientôt, Elisabeth L. m'attend sagement dans ma PAL et j'ai hâte de l'en sortir !

 

Cali