AliceRoyale1  Résumé :

 

Section paranormale des forces de l'ordre de Lauriennas.

Suite à un étrange e-mail, Alice Royale, enquêtrice fraîchement libérée du Centre des Êtres Clonés, se rend dans une discothèque où Humains et Vampires se côtoient. Sa nature l'a dotée de facultés psi lui permettant l'immunité contre les attaques psychiques des créatures aux dents longues. Mais à peine a-t-elle accepté la mission qu'une autre se présente à elle... et son partenariat avec l'inspecteur Villard, spécimen masculin un brin chatouilleux et susceptible, risque fort de perturber la petite vie tranquille qu'elle menait jusque-là.

 

Éditions : Éditions Sharon Kena

Date de publication : 25/09/2012

Style : Bit-lit
Pages : 142
Prix : 13 €

Illustration de Couverture : Loïc Denoual (site)

 

Mon avis: 4/5, un vrai régal, très ...spécial ! 5 très bon 4 sur 5

Décidément, j'ai plutôt beaucoup de chance dans mes lectures en ce moment !! :)

Quand Sharon Kena a dévoilé la couverture de la nouvelle saga de sa maison d'édition Alice Royale, mon cœur s'est presque arrêté. J'ai su tout de suite que, peut importerait le contenu ou la qualité de livre, je voulais ABSOLUMENT l'avoir dans ma bibliothèque. J'ai été jusqu'à contacter l'illustrateur pour le féliciter de ce magnifique travail. Car voilà une couverture plus qu'entièrement à mon goût. Mon dieu que je l'aime, je ne m'en lasse pas de la regarder !

Bref, quelques semaines plus tard, évidemment (non je ne suis pas une grosse capricieuse qui cède à ses moindres pulsions) (enfin, presque pas), ce nouveau roman de l'auteure adorable Céline Mancellon, (qui faisait il y a quelques temps l'objet d'un coup de projo du dimanche dans Le Calidoscope, que revoici) a intégré ma PAL après une petite razzia dans la boutique Sharon Kena. J'ai longuement caressé cette couverture, dont je suis toujours éperdument amoureuse. Aussi, je n'ai pas attendu trop longtemps pour le glisser dans ma PAL urgente, tant il m'appelait avec insistance. Surtout après avoir lu des avis plus que variés sur ce premier tome, que les unes ont littéralement adoré, quand les autres l'ont vraiment peu apprécié. Pas tellement d'entre deux en fait. Et après lecture, je n'en suis pas très étonnée. C'est le premier roman de cette auteure dont j'ai donc découvert la plume, et que je vais suivre avec attention désormais.

En effet, voilà une saga qui démarre sur un premier tome passablement "barré" (ce qui est pour moi un super bon point :D ) et une écriture un peu atypique. Écriture qui m'a personnellement plus que convaincue, franche, naturelle, directe, rythmée, mais je conçois qu'elle puisse dérouter certain(e)s.

Rien que la "catégorie" du livre est floue. J'ai choisi de le mettre en "bit-lit", à la manière dont il est classé chez Sharon Kena, mais sérieusement, j'ai pas mal hésité avec "inclassable". Car Alice Royale, ce n'est pas "juste" une histoire de vampires, très loin de là même !

En premier lieu, c'est une enquête policière, type série TV, je dirais, à épisodes. Je pense qu'il va y avoir un fil conducteur tout au long de la saga, l'histoire générale, mais probablement que chaque tome poursuivra une enquête indépendante. Quoique, vu la fin de celui-ci, je n'en suis pas aussi sure. Néanmoins, ça m'a fait penser à une série tv policière.

Policière genre Derrick ? Ah mais que nenni, point du tout !

Policière genre "qu'est-ce qu'elle a fumé l'auteure pour partir dans un délire pareil ?!" En effet, Alice Royale, c'est aussi (et surtout, pour moi) un truc complètement déjanté. Une histoire loufoque, tordante, j'ai vraiment ri à plusieurs reprises, je me suis vraiment éclatée durant cette lecture. Une sorte de lâcher prise général, une connivence entre l'auteure et son lecteur, une complicité, comme si tout n'était que clins d’œil, et délire. J'ai totalement adhéré.

Le seul vrai gros défaut de ce livre, et on ne peut pas l'imputer à Céline, c'est qu'il n'a pas pu bénéficier d'une vraie bonne correction. Question de budget je suppose, mais c'est tellement dommage qu'un petit bijou pareil paraisse avec tant de fautes, de conjugaison notamment. Pas au point de me pourrir la lecture, mais suffisamment pour perdre carrément un point de ma note. Eh oui, sans ça, Alice Royale, elle avait 5/5, tant j'ai été convaincue par ce roman.

L'univers crée par Céline : Il n'est pas forcément très compliqué, mais il tient bien debout. Des créatures surnaturelles dans tous les coins (vampires, démons, chasseurs, sorciers, autre dimension démoniaque), une section de la police qui leur est consacrée, la section paranormale, des humains naturels, et des humains clonés, plus parfaits dans tous les sens du terme, mais avec une "connaissance relationnelle" proche de celle d'un poulpe, qui crée des scènes et des quiproquos vraiment tordants, beaucoup beaucoup d'humour, un tout petit soupçon d'érotisme... Céline a réussi le pari de nous entrainer dans un monde à la fois proche et éloigné du nôtre, sans aucune précision géographique, avec extrêmement peu de descriptions, d'éléments de localisation, sans que ça nous gêne en aucune manière, et sans que cela paraisse bizarre. Incroyable !

Les références à Alice au pays des merveilles sont bien  plus subtiles que ce que je ne l'aurais pensé au premier abord, du fait du titre, du sous-titre et de la couverture. Partez dans l'esprit qu'il ne s'agit absolument pas d'une nouvelle version du conte. Plutôt un gigantesque clin d’œil. Quelques références, les titres des chapitres, le nom de l'héroïne évidemment, et des traits de caractère des personnages, nous renvoient à l'histoire de Lewis Caroll, mais ça s'arrête là. Et j'ai apprécié tout du long cette ambiance et cette limite un peu floue, ce clin d’œil à un livre que l'auteure doit avoir particulièrement à cœur, et que j'aime énormément.

 

Les personnages imaginés par Céline : Alors là, elle a fait fort. Je dois dire que je les ai absolument tous ADORES ! Ils sont bourrés de défauts, souvent énervants, terriblement atypiques et honteusement attachants. Évidemment, le perso principal c'est Alice, Mademoiselle Royale, qui m'a énormément fait penser à Tempérance Brenan de la série TV Bones (série et personnage que j'adore, ça tombe bien !). Assez froide et dénuée d'émotion, ce qui est dû à sa "nature" bien plus qu'à son caractère. Son statut de clone (je ne spoile pas là, c'est dit dans le résumé ;) ) fait d'elle un personnage très intelligent, avec un flair à tout épreuve, épaulé par des pouvoirs psychiques plutôt pratiques, mais sans aucune éducation sentimentale et relationnelle. Tout pour elle doit être "logique", "scientifique", le reste, elle ne l'a pas appris et toute son éducation est donc à faire. Ce qui engendre des situations franchement drôles avec ses partenaires masculins dans l'histoire. Entre ses incompréhensions et ses sarcasmes, je dois dire que je brule d'amour pour ce personnage !

Quant aux "mâles", justement parlons-en. Comment l'auteure peut-elle réussir l'exploit de nous rendre ses persos masculins absolument irrésistibles, en partant de caractères de merde comme les leurs ?? Je n'ai toujours pas la réponse à cette question. Mais entre les jumeaux vampires Corus et Julius Mephistom, bourrés du charme sauvage vampirique, bestial et plein de testostérone, l'inspecteur de police Russel Villard, désagréable au possible, rageux, râleur, impoli, rustre et brusque, et pourtant attachant, et au charme et à la personnalité ravageurs, ou le Hunter Beleth, chasseur démoniaque ténébreux et sûr de lui, dont on ferait assez facilement son petit 16h, franchement, y a du monde pour apprendre à vivre la vraie vie à notre petite Alice ! Et ils sont tous bien faits (tant au niveau du caractère et de la personnalité, qu'au niveau physique, bien entendu), bien construits, bien convaincants. Je félicite l'auteure de ce tour de force en l'applaudissement à deux mains !

 

Le style de Céline : C'est là que c'est peut-être plus compliqué pour les lecteurs. Personnellement j'ai trouvé que son style portait parfaitement cette histoire loufoque, car il est aussi décalé qu'elle. Céline a un rythme haletant pour écrire, qui nous entraine facilement et à toute vitesse dans ce roman, qui se trouve être très court, mais très complet. Elle maîtrise parfaitement le sarcasme et la dérision, aussi bien que ses personnages, et distille savamment l'humour autant dans la narration que dans les dialogues.

Céline, elle est "carrément barrée", et son style le reflète formidablement. Je dis "OUI" à 100% j'ai complètement adhéré ! Je regrette juste vraiment que la correction n'ait pas été plus sérieuse, car cela dessert ce super roman, très original. Mais bon, comme vous le voyez, ça n'empêche pas vraiment de le lire avec enthousiasme ! :D

Et en plus, Céline, c'est une vilaine pas belle qui nous laisse sur une touche finale (déjà que le roman est très court alors qu'on en voudrait beaucoup plus) vraiment terrible, on finit (bien trop vite) le livre et la dernière ligne en s'exclamant "Argggllle !" et en se rendant compte que le tome 2 n'est pas encore sorti, et qu'il va nous falloir attendre pour sauter dessus !! TERRIBLE !! C'est l'HORREUR, et je suis juste TERRIBLEMENT FÂCHÉE contre elle à l'heure où je vous parle (c'est pas pour du vrai ^^, quoique, un petit peu quand même)

 

En bref, sincèrement, si vous aimez rire et ne pas vous prendre au sérieux, si vous aimez dévorer un roman plus vite qu'une pizza, tellement on y entre facilement, si votre sens de l'humour a plusieurs millions de degrés et que vous aimez les personnages originaux et les histoires surtout pas fleur bleue mais plutôt délurées, jetez-vous sur ce livre, il vaut vraiment, sincèrement, le détour :)

 

Cali