divergente 2  Résumé

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp.
ET SE BATTRE POUR SAUVER CE QUI PEUT ENCORE L’ÊTRE.

 

  • Broché: 462 pages
  • Editeur : Fernand Nathan
  • Parution : 8 novembre 2012
  • Traductrice : Anne Delcourt

 

 

 

Mon avis : 3/5 En dessous du premier tome, mais une super aventure dystopique tout de même,

 

Il y a un peu plus d'un an, je découvrais, grâce à la maison d'édition Nathan (Lire en Live) la saga dystopique évènement de Véronica Roth, Divergent, un vrai gros coup de coeur pour moi. Retrouvez ma chronique sur le tome 1.

J'achève à l'instant ma lecture du tome 2, sorti officiellement il y a 2 jours à peine. Je remercie d'abord infiniment la maison d'édition Nathan pour m'avoir permis de me jeter dessus, car j'attendais ce second tome avec une énorme impatience, tant le premier m'avait emballée.

Il faut le dire, j'ai trouvé ce tome 2 en dessous du premier. Les raisons à cela sont multiples :
D'abord, le souvenir de ma lecture du tome 1, qui remonte tout de même à 14 mois, m'a paru extrêmement flou et lointain. Je me suis rendu compte dès les premiers chapitres de ce second opus que j'avais beaucoup oublié du premier. Aussi les (nombreux) personnages secondaires, et les évènements de la fin du 1 n'étaient plus très clairs dans ma tête, et j'ai eu beaucoup de mal à replonger dans cet univers, de me souvenir de qui était qui, des noms, des agissements de chacun.

Bon, ça s'est beaucoup amélioré après un peu plus d'une centaine de pages, où tout a commencé à se remettre un peu en place.
Ensuite, la couverture. Je ne vais pas dire que j'étais amoureuse de celle de la première édition du T1, mais changer pour pire, j'ai pas bien compris le principe. Cette couverture-ci (sachant que le T1 a été réédité pour avoir à peu près la même) ne me plait pas, mais alors pas du tout. Ca ne m'a pas empêchée de me régaler de son contenu bien-sûr, mais je n'ai pas de fierté particulière à l'avoir dans ma bibliothèque et c'est bien dommage. Aujourd'hui, les couvertures sont toutes plus belles les unes que les autres, rivalisant d'effets et les illustrateurs sont de plus en plus talentueux. Alors pourquoi nous sortir une si vilaine couv pour cette saga qui mérite tellement mieux ? Mystère ! Surtout que le personnage représenté sur la couverture ne semble pas être Tris qui n'est pas du tout décrite ainsi dans le livre. Alors quoi ?!

La dernière chose qui a baissé un peu ma note, je pense, est la complexité accrue de ce tome par rapport au premier. Il y a de la traitrise dans tous les sens, et on se balade dans toutes les factions, avec des divergents qui changent d'avis comme de chemise, et des transferts d'une faction à l'autre, alors que nous avions passé le plus clair du premier opus dans la nouvelle faction de Tris : Les Audacieux. C'est donc un peu plus "chaud les marrons" à suivre ^^

 

Cela étant, malgré ces quelques points négatifs, je ne peux pas dire que j'aie detesté cette lecture. Moins emballée que par le précédent tome, mais quand même 3/5, et je decerne cette note avec beaucoup d'objectivité ! Et surtout beaucoup d'espoirs dans le 3ème et dernier tome.

D'abord, dès les premières lignes, j'ai été tellement ravie de retrouver la plume efficace et sensible de Véronica Roth, qui a su me prendre par la main tout de suite pour m'embarquer en courant dans la suite des aventures de Tris et Quatre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a pris bien garde à ce qu'on n'ait pas le temps de s'ennuyer pendant notre lecture !

Qu'est-ce que ça va vite ! Ca s'enchaine à une vitesse folle, et les évènements sont tellement nombreux, on ne fait que courir pendant tout le livre et on le termine en haletant, essoufflé et le coeur qui bat à 100 à l'heure ! Quelle aventure ! Que d'émotions !

J'aime être totalement impliquée dans ma lecture, et entre l'utilisation de la première personne du singulier, qui nous plonge dans la tête de Tris, et du présent qui donne un rythme vraiment très soutenu, ou le chapitrage assez court et très bien conçu qui fait qu'on a toujours envie de poursuivre encore et encore, on est servi ! Personnellement, cette lecture est limite devenue obsessionnelle, et pourtant, avec mon peu de temps libre pour lire, j'ai tout de même mis une semaine à l'avaler. Mais le temps m'a paru très court en compagnie de ces personnages si bien construits, à qui il arrive tant d'épreuves à traverser !

Les personnages parlons-en, je les ai tous aimés. Même les méchants, les traitres, sont si bien pensés qu'on ne peut qu'être subjugués. Les explications fournies sont suffisantes pour qu'on comprenne bien les motivations de chacun, leur façon de penser et de fonctionner, et qu'on se les représente à merveille !

L'intrigue est vraiment bien fichue, on obtient plein de réponses et de pistes dans ce deuxième tome, et pourtant, je le termine en me disant "Ahhhhh !! Je veux lire le 3 !!" Mais il va falloir attendre Mamzelle Cali, c'est pas pour tout de suite malheureusement ! J'espère tout de même que l'attente sera moins longue qu'entre les 2 premiers tomes ! ;)

En bref, je tire mon chapeau à l'auteure, ainsi qu'à la traductrice Anne Delcourt, qui ont un talent indéniable pour manier les mots et jouer avec nos nerfs, disséminant suspens, dialogues parfaits, descriptions et action sans aucune fausse note.

Ce nouvel opus m'a fait dire, comme le premier, que s'il devait y avoir une adaptation ciné, je me précipiterais. Je trouve qu'à la fois l'histoire et l'univers le mériteraient parfaitement.

J'attends la suite avec impatience, je frétille, je le VEUX !

Jetez-vous sur ce roman, et sur le tome 1 pour ceux qui ne l'ont pas encore lu. Divergente, c'est vraiment LA saga dystopique à suivre, parmi mes sagas préférées parmi toutes les lectures que je suis, même si c'est surtout grace au tome 1 !

A bientôt !

Cali