elizabeth-bathory-t1  Résumé du tome 1 - Le Temps de l’éveil :

 

Le 24 Août 1614, dans les décombres du chateau de Cachtice, derrière les murs qui furent ma dernière demeure, je suis née...

 

 

Éditions Juste pour Lire

Achat ici

48 pages

14€

 

 

 

 

 

 

Mon avis : 3/5 intéressant début ! 4 bien 3 sur 5

On ne peut pas parler d'un coup de coeur, néanmoins j'ai beaucoup apprécié ce moment de BD. Cela étant, je suis certainement la dernière personne qu'il faudrait consulter pour un avis BD, car je suis archi nulle en dessin et que je n'y connais absolument rien, et que j'ai lu, somme toute, fort peu de BD et de mangas... (à part Martine et Gaston Lagaffe, mais bon, on est assez loin du genre, là...) Bon, cela dit, puisque je suis là pour donner mon avis de lectrice, je vais le faire, même s'il va être bien plus limité que lorsque je vous parle de romans.

Ce premier tome est vraiment vraiment très sombre, aussi bien dans l'intrigue (mais ça, on s'en doute) que dans les dessins. La plupart sont si noirs qu'on n'y distingue parfois pas grand chose. Cela dit, quand on arrive à voir, force est de constater le talent de Lawrence Rasson, qui, avec profusion de détails (trop ? Pour moi, peut-être oui, j'ai trouvé ça assez chargé... Mais je le répète, j'ai un avis de superZéro de la BD quand même...) nous illustre de manière fort adéquate l'après-vie d'Elizabeth Bathory, la Contesse Sanglante.

En effet, ce tome 1 démarre après la "vie réelle" d'Elizabeth, lorsqu'une créature sombre et effrayante quitte les ruines du chateau dans lequel la comtesse avait été emmurée vivante... Brrrr (^^)

Entre le coup de crayon noir mais élégant de Lawrence Rasson, et les textes pleins de détours et de subtilités de Amaury Quétel, le régal est grand !

J'ai donc bien aimé ce premier tome, qui est une bonne mise en place à mon sens, avec la quantité qu'il faut, pour faire bonne mesure, de sang qui coule à flots, et de cadavres déchiquetés. (Soyez honnêtes, c'est pour ça que vous le cherchez, ce livre ! :P )

 

 

 

 

 

 

elizabeth-bathory-t2  Résumé du tome 2 - Le temps du Glaive:

 

"Je suis Elizabeth Bathory, du château de Cachtice. Il y a de cela quelques années, par votre faute, j'ai été ruinée et condamnée vivante à l'emmurement."

 

 

Éditions Juste pour Lire

Achat ici

48 pages

14€

 

 

 

 

Mon avis ; 4/5 une suite selon moi plus captivante !5 très bon 4 sur 5

Si l'intrigue reste bien entendu très sombre dans ce second tome, j'ai l'impression d'un changement assez net dans les dessins. Plus de lumière, plus de netteté, on les comprend mieux et on les digère mieux. Il n'en reste pas moins que le niveau de détail qu'arrive à reproduire Lawrence Rasson est absolument prodigieux (j'ose à peine imaginer le temps que doit lui prendre chaque dessin - En fait si, je me le représente un tout petit peu, rien que par le temps qu'il a dû consacrer au dessin qu'il a réalisé pour ma dédicace de ce tome ! Un truc de malade !)

Dans ce tome, en parallèle d'obéir à sa maîtresse qui l'a ramenée à la vie, Elizabeth cherche à assouvir sa soif de vengeance ( il est vrai que de son vivant, certains n'ont pas été très choubidous avec elle) et est devenue une vraie furie, une créature sanguinaire et sans cœur.

J'ai encore plus apprécié ce tome que le premier, sans doute justement du fait d'avoir des dessins moins sombres, où les détails ne m'échappaient plus. D'ailleurs, finalement, tout bien réfléchi, la couverture ne l'annonçait-elle pas, ce petit changement ?

En bref, voilà une série de BD que je peux vous conseiller du  haut de ma maigre expérience, car j'en ai à la fois apprécié les graphismes et l'histoire, ça se lit vite, ça se lit bien, c'est bien fait, et ça mérite ! De plus, Lawrence et Amaury sont deux jeunes talents Lillois, ce que je ne saurais qu'honorer et vénérer de tout mon cœur :D

D'ailleurs, je vais de ce pas les mettre dans les mains de mon homme, qui, allergique à la lecture pourtant, a eu l'air d'apprécier ce que je lui en ai dit :)

 

Cali