la guerre des éléments Résumé:

 


Je m’appelle Avril, j’ai dix-sept ans et la vie d’une adolescente normale. J’ai un petit ami qui s’appelle Mickaël et ma meilleure amie Aline est en Terminale avec moi. Chose qui pourrait paraître étrange, j’ai un animal de compagnie qui s’appelle Lux, c’est une luciole. Le jour où je découvre un monstre sous mon lit, je me précipite chez Mickaël mais y découvre un autre garçon du nom de Snow qui me vole un baiser. Qui est-il ? Et comment peut-il savoir tant de chose sur moi et mon amitié particulière avec Lux ?

 

284 pages

Roman en autoédition disponible ici

Blog de l'auteure Perrine Rousselot: http://laguerredeselements.blogspot.fr/

 

 

Mon avis: 3,75/54 bien 3 sur 5et un bravo d'encouragement!5 très bon 4 sur 5

 

 

 

Perrine Rousselot a eu l'immense courage de gérer son ouvrage en auto-édition. On ne peut que saluer tout le travail que cela lui a sans aucun doute demandé, sa patience et sa persévérance. On n'oublie pas que auto-édition signifie de ne pas avoir le coup d’œil ou l'expérience de l'éditeur pour la mise en page, ni les conseils et la relecture d'un correcteur professionnel. Alors non, ce livre n'est pas parfait (et de toute façon, les livres parfaits n'existent pas, même sortis des grandes maisons d'édition !!), il a des défauts, mais on ne peut que constater que Perrine a fait le maximum pour fournir au lecteur quelque chose d'aussi bien fini que possible. Je n'ai donc aucune envie de mettre dans les "points négatifs" les quelques petits problèmes qu'on pourrait relever en cours de lecture et ils n'entrent en aucune façon dans la note globale que je réserve à ce livre.

 

Ce qui m'a le moins plu dans ce livre:

  • Un peu trop vite... Dés les premiers évènements, j'ai trouvé que les choses étaient très précipitées. Qu'il s'agisse des premières révélations qui arrivent très vite, ou des réactions des personnages (Avril, pensant être une jeune fille normale, apprend qu'il n'en est rien, et que son monde n'est pas celui qu'elle croit, digère très vite cette information, l'accepte, et change de vie sans aucune autre forme d'hésitation) j'ai eu une impression globale de vivre les choses à l'accéléré.

Cela étant, si cela m'a un peu gênée surtout dans la mise en place des premières pages, une fois qu'on est plongé dans l'histoire et dans l'action, on finit par s'en ficher un peu, complètement pris par les évènements qu'on est :) .

 

  • Un léger manque d'approfondissement des personnages également. "Léger" hein, je précise. Je les ai tous appréciés, globalement, mais sans parvenir à m'attacher particulièrement. Avril et Snow sont adorables, on les trouve mimis, courageux, tout ce qu'on veut, mais je n'ai pas vraiment eu l'impression de les connaitre profondément, comme si je ne savais que peu de choses d'eux... Pourtant, Perrine leur a bien construit un caractère, une histoire. Je ne sais pas trop à quoi c'est du... Peut-être simplement trop jeunes pour que je m'identifie à eux? Je l'ignore.

 

 

Ce qui fait ma note positive pour ce roman:

  • l'originalité: D'abord, j'ai commencé par être soulagée de ne pas faire face à des vampires, comme pour 95% des premiers romans qu'on trouve aujourd'hui ( en tout cas, c'est l'impression que ça donne). Une aventure jeunesse-fantastique plus comme celles qui ont pu me faire vraiment rêver, genre A la croisée des Mondes. D'ailleurs, en faisant connaissance avec Avril et sa luciole, j'ai d'abord pensé à Lyra et son Daemon. Puis je me suis sentie un peu frustrée qu'ils n'aient pas la même relation "fusionnelle" qu'avec les daemons , jusqu'à ce que je m’aperçoive que c'est parce que cette relation intense est plus projetée sur le duo  Avril-Snow, que Avril-Lux. Du coup, aucune frustration, juste le bonheur d'assister à la vie et aux aventures de tout ce petit monde. En tout cas, on peut dire que Perrine est sortie des sentiers battus, avec les lucioles-animal de compagnie, avec toute la trame de son roman finalement ( dont je ne vous en dit volontairement que très peu, du coup, pas facile d'étayer mes arguments :P )
  • Beaucoup d'action. Dans La guerre des éléments (Facebook), on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. Ce qui fait passer complètement à l'arrière plan les points négatifs soulevés en première partie. Ça va vite, les pages s'enchainent, on a envie de savoir ce qui va se passer, ce qui va leur arriver, comment ils vont s'en sortir. Les rebondissements sont légion, et je n'ai vraiment ressenti aucune longueur, au contraire, tellement de choses à faire et à découvrir en si peu de pages, le rythme est mené tambour battant !
  • Mickael et Snow. Eh oui! Point positif à eux tout seuls. Bien que fort jeunes pour moi, je dois dire qu'ils ont apporté la dose "miam miam" nécessaire ;). Très différents l'un de l'autre, voire des exacts opposés, ils ont pourtant chacun quelque chose qui attire, du bien comme du mal. Avril est un peu ballotée au milieu, mais on peut comprendre que le choix est difficile :)
  • Pas de frustration en fin de lecture. On sent qu'à la base Perrine ne pensait écrire qu'un seul tome. La fin est une fin. Elle est pourtant en train d'écrire le tome 2, car ses lecteurs le lui ont réclamé :) Mais ce tome 1 peut très bien se lire comme un one-shot, vous ne baverez pas forcément de dépit et de rage en lisant les dernières lignes, prêts à sortir le bazooka et les grenades devant chez l'auteure pour qu'elle accélère le travail d'écriture lol.
  • Une très jolie couverture. Je ne suis pourtant pas très "couvertures dessinées" mais celle-ci éveille en moi des souvenirs d'adolescence qui ne me laissent pas indifférente. J'ai aimé caresser ce livre et revenir régulièrement sur la couverture en cours de lecture, pour m’imprégner de l'ambiance, du physique d'Avril, pour admirer Lux. Et c'est un sentiment que j'aime avoir lors de mes lectures. L'objet doit être soigné pour me donner vraiment du plaisir.
  • Le caractère très naturel d'Avril. Je l'ai dit dans les points négatifs, j'ai trouvé curieux qu'elle accepte les choses si facilement, mais en dehors de cela, elle a un comportement très cohérent avec son âge. Les relations avec son père, ses sentiments quant au décès de sa mère, ses dialogues avec ses copines ou son chéri. Elle est naturelle, a de l'humour et a du caractère. Dont une jalousie fort compréhensible à l'égard du beau Snow qui amène quelques situations un peu explosives.

 

En résumé, vous le voyez, beaucoup plus de points positifs que négatifs, qui nous amènent à une note globale de 3,75/5. Vous allez me dire "3,75" tu chipotes Cali, c'est quoi ces quarts de point? Ben oui mais 3,5 je trouvais que ça faisait sévère, vu le plaisir que j'ai retiré de ma lecture, et 4, je trouvais que ça faisait trop large. Alors faut bien prendre une décision non ? ^^

Je recommande donc ce livre à tous, même si cela n'a pas été "the coup de cœur de l'année" pour moi, il procure beaucoup de plaisir, est très bien mené et fait passer un très bon moment!! Donc, hors de question de s'en priver n'est-il pas? D'autant qu'il a été vraiment adoré par d'autres copinautes de la blogosphère littéraire (peut-être plus jeunes que moi, et qui ont peut-être donc mieux réussi à s'identifier aux personnages?)

Si vous souhaitez encourager Perrine dans son aventure d'auteure en autoédition, je vous conseille de vous procurer rapidement son roman en passant par son blog La Guerre des Éléments que je vous invite à parcourir de part en part. Pour les plus flemmards, voici le lien direct vers sa boutique. D'autant qu'en ce moment, c'est les soldes, vous pouvez obtenir ce livre (toujours dédicacé par l'auteure en plus !!) pour 13,40€ à la place des 14,90€, prix habituel.

Qu'attendez-vous ?

 

Cali