Interview Westley D. Northman

 

Aujourd’hui, le blog Le Calidoscope a l’immense honneur d’interviewer un auteur que votre serviteuse (c’est moua !) affectionne tout particulièrement et dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler, notamment après la lecture du premier tome de sa saga les mémoires du dernier cycle – Selena Rosa T1 – La marche vers l’inconnu. A l’occasion de la sortie de la nouvelle édition de ce roman, aux éditions Valentina, je tenais à vous présenter tout d’abord le premier tome ce cette saga fort prometteuse : Selena Rosa, la marche vers l'inconnu.


71776541_p

Westley D.Northman va répondre à mes questions, pas toutes très sérieuses, afin qu’on puisse le connaitre davantage, car il est un auteur qui aime être proche de son public. En tant que sa correctrice, je peux également vous dire que c’est un homme/auteur/éditeur/ami qui gagne beaucoup à être connu, qui est d’une grande gentillesse et d’une générosité de cœur tout à fait remarquable.

Mais toi, petit et gentil lecteur du Calidoscope, le connais-tu ? Voici un petit entretien qui te permettra d’en savoir un peu plus sur lui, mais à la sauce Cali bien sûr, ne t’attend pas à un entretien pompeux et solennel. Westley a gentiment accepté de se prêter au jeu des questions un peu bizarres que je lui ai proposées, et je l’en remercie infiniment. Ici c’est plus Westley en tant que personne qu’on va découvrir, même si on va également faire connaissance avec l’auteur et l’éditeur.

Merci Cali de cette opportunité. En plus, venant de toi, ça me touche ! Ma super correctrice !

1 / Première question un peu formelle, après on fait dans le plus léger, promis. Pourrais-tu te présenter un peu aux lecteurs du Calidoscope, s’il en existe qui ne te connaissent pas encore (mais cela m’étonnerait ! lol)

Je crois que c’est LA question qui me pose toujours problème. On dit que l’on n’est jamais le mieux placé pour parler de soi. Et j’avoue que c’est difficile. Qui suis-je ? Je suis donc Westley D. Northman, auteur de la saga « Les Mémoires du Dernier Cycle ».  Je suis aussi bien auteur que lecteur (je lis beaucoup… quand je ne suis pas en phase d’écriture bien sûr. Puisque dans ces cas là, je ne lis presque plus.). J’ai 22 ans, j’ai un petit boulot dans la restauration rapide et … et euh… bah voilà.

Quand je dis que je ne suis pas doué pour cette question !

 

 

2/ Tu as écrit un roman merveilleux dans le domaine fantastique (Selena Rosa). L’imagines-tu transposé à l’écran ? Si oui, qui verrais-tu pour incarner Séléna Rosa au mieux ? (Tu peux choisir une grande star internationale si cela te fait plaisir ! Ne bride pas ton imagination :D) Si tu as des idées pour les autres personnages également, c’est le moment de tout nous dire!!

Oh bien sûr ! Je me prends à rêver de temps en temps à une adaptation. Même si je crois que ce serait assez difficile de me fixer sur les acteurs. Mon univers et mes personnages  sont comme mes bébés, donc pas facile de remplacer par de nouvelles têtes.

J’ai des idées pour jouer Selena. Quelques idées. Je vois bien l’actrice et chanteuse « Selena Gomez » avec quelques années en plus. Et dans une version plus âgée j’imagine bien Emily Blunt pour jouer Selena. Elle a un charme et un regard déroutant qui pourrait tout à fait convenir à mon héroïne.

Ensuite, allez juste pour en donner un ou deux de plus… Cyriel : Drew Fuller et Laura (la mère de Selena) : Julia Roberts.

Je m’arrête là, parce que je préfère que vous vous fassiez vous-même votre vision des personnages de ma saga.

 

 

3/ Selon toi, dans un combat singulier vampire vs sorcier. Qui remporte la bataille ?

Hum.  Excellente question. Dans le cas où tu m’aurais demandé d’opposer Vampire et Loup-garou, j’aurais su répondre. Là, je dois réfléchir… longuement puisque cela fait déjà bien 5 minutes.

Admettons qu’on prenne les règles qui régissent mon univers, je dirais que les deux s’entretueraient… Les vampires sont rapides et fort, mais les sorciers sont puissants et ont des ressources magiques que les immortels n’ont pas. C’est pour moi relativement équitable. Après, tout dépend du degré de puissance du vampire et du sorcier.

Opposez Isabel à Svetlana, et le combat serait épique. Je n’ose même pas l’imaginer. Tout est question de variantes….

Sinon en règle général, et parce que je suis un inconditionnel fan des vampires, je dirais : Les Vampires !

 

4/ Pour te connaître un peu mieux à travers tes goûts, petit portrait chinois :

-          Si tu étais un animal ? Un lion. Sans aucune hésitation.

-          Si tu étais une créature fantastique/surnaturelle ? Un vampire !

-          Si tu étais un livre ? « Deux Sœurs pour Un Roi » de Phillipa Gregory. (j’ai hésité avec HP).

-          Si tu étais une peinture ? Je ne suis pas vraiment fan de peinture. Je n’ai donc aucune réponse à donner.

-          Si tu étais une musique ? (je sais que la musique t’inspire beaucoup) Oui la musique m’inspire énormément. Et à ça je te répondrais « Amazing Grace ». Célèbre et pour moi, très intense.

-          Si tu étais un personnage de cinéma ? (ah ah ! Mais il y a une condition, tu n’as pas le droit d’être Harry Potter, c’est trop facile :P) Je ne choisirais pas Harry Potter cette fois ! ^^ Parce que nous nous ressemblons trop peu. Il est beaucoup plus courageux que moi ! Ceci dit, je devrais, je pense, choisir une femme pour représenter le personnage qui me correspondrait le mieux et ce serait Selène dans Underworld. Elle brave tout, pour ses convictions et par amour. Je suis comme elle. Je suis prêt à tout pour défendre ce en quoi je crois et ce que j’aime.

-          Si tu étais une créature mythologique ? Le Phénix. Je trouve que nous nous ressemblons. Je me suis toujours relevé, comme il renait toujours de ses cendres.

-          Si tu étais une série tv ? Hum… Charmed ou Buffy … ^^

-          Si tu étais une couverture de livre ? Le premier tome de Kushiel (version reliée). L’atmosphère est sublime.

-          Si tu étais un auteur ? Sans aucune hésitation non plus : JKRowling. Pour tout ce qu’elle m’a apporté, pour son parcours incroyable qui n’a de cesse de me donner espoir en la vie. Et parce que son succès n’a d’égal que sa générosité.

 

5/ Aujourd’hui, tu as réalisé ton rêve en devenant à la fois auteur et éditeur. Où t’arrêteras-tu ? As-tu encore d’autres ambitions ? Je ne sais pas. On m’a toujours fait comprendre que dans la vie il fallait avoir de l’ambition. Et bien, j’en ai revendre ! Allez soyons fou ! J’irais le plus haut possible, toujours porté par les gens qui me soutiennent et me suivent.

 

6/ D’après toi, qu’est ce qui fait un bon livre ? La passion. En premier lieu, pour qu’un livre soit bon, il faut que je sente que l’auteur y a mis son cœur. Pourquoi ai-je autant aimé Harry Potter, avant que cela devienne ce que c’est aujourd’hui ? Parce qu’on sent que l’auteur a enfoui dans ses pages toute son âme. On sent qu’elle vivait pour ça. Et moi, je vis pour ma saga, je vis pour mes écrits, je vis pour la passion et le plaisir que je ressens en donnant vie à mes personnages. Un bon livre doit être un livre passionnant. Je ne m’arrête pas sur les fautes ou autre. Qu’importe (même si c’est mieux sans !) ! Ce que j’aime, c’est qu’un livre me fasse frémir, pleurer (et ça arrive !), rire, espérer, avoir peur. J’aime ressentir l’histoire.
Un bon livre est un livre vivant !

 

7/ Ecoutes-tu beaucoup les conseils en tous genres que peuvent te donner les gens sur tes travaux ? (Manière d’écrire, couvertures des livres, tu ne devrais pas éditer ce genre ci… etc) J’écoute toujours tout ce qui se dit. C’est pourquoi je ne publie jamais mes romans sans les avoir fait lire au préalable et sans qu’ils ne soient passé par de la beta lecture. Mes textes ne sont pas parfaits, loin de là. On travaille et on s’améliore toute sa vie. Alors c’est PRIMORDIAL d’écouter les conseils. Après, il arrive souvent que je dise ‘non ! ça c’est comme ça pour une bonne raison’, mais c’est justement le privilège de l’auteur. Je me flatte de connaître mon univers sur le bout des doigts, je sais pourquoi je dis ça ou ça, pourquoi je fais vivre ça ou ça à mes personnages. Tout est là pour une bonne raison.

Mais j’écoute quand même.

Concernant les couvertures, le travail est différent. Je ne le fais jamais seul. Pour la simple et bonne raison, que je suis un passionné. Je me prends d’affection pour quelque chose et je fonce tête baissée. Donc je me suis entouré. J’ai Audrey, mon assistante, qui m’aide, constamment sur les couvertures.  Les miens comme ceux des romans des Editions Valentina d’ailleurs.

Enfin, si j’écris quelque chose et qu’on me dit « Ah ça non, tu ne devrais pas le publier ! » Alors, comme je ne veux pas courir au suicide littéraire, je ne le publierais certainement pas ! A quoi bon ? Je fais confiance aux avis que je reçois. Moi, je ne suis pas objectif.

 

8/ Tu as eu un début de carrière mouvementé (auto édition, signature chez un éditeur, puis finalement tu édites Selena via ta propre maison d’édition) Ne te baisses-tu jamais les bras dans la vie ? Gardes-tu toujours le cap quoi qu’il arrive ? Ah l’auto édition. C’était génial ! Prenant et je me suis très mal organisé si bien que je me suis endetté plutôt qu’autre chose, il faut que je l’avoue ici.  Mais j’ai apprécié ! J’ai VU les gens qui me soutenaient. Les gens qui n’ont pas hésité à sortir 25 euros pour recevoir mon tout premier bébé dédicacé. Il restait encore des fautes, je le déplore, mais les gens ont été là. En un mois et demi environ, j’avais vendu 103 exemplaires ! Pour moi c’était merveilleux.

La signature chez un éditeur au mois d’octobre a été aussi un bon souvenir. Malheureusement, j’ai préféré rompre mon contrat rapidement parce que j’avais des ambitions autres pour ma saga et que je voulais la préserver d’avis négatifs sur les romans de mon éditrice. Certains m’ont beaucoup critiqué, j’ai reçu des insultes et des messages pas sympa, mais tant pis. J’avais pris ma décision et je m’y suis tenu. En parallèle, je montais ma maison d’édition avec des amis, alors… c’était le moment parfait pour voler de mes propres ailes tout en publiant d’autres auteurs. Aujourd’hui, le succès est là. Et c’est super ! Je n’ai donc AUCUN regret !

Est-ce qu’il m’arrive de baisser les bras ? Oui en permanence ! Mais surtout sur mon travail d’auteur ! Parce que je suis perfectionniste et que ce que je fais ne me convient pas. Mais j’ai la chance d’être très très bien entouré. Je ne remercierai jamais assez toutes les personnes qui sont là. Il ne faut pas croire, mais des fois, juste un message gentil sur ma boîte mail, un commentaire sur la page facebook de Selena, tout ça me fait toujours très plaisir ! Je vis mon rêve ! Alors je n’ai pas envie de m’apitoyer. Je préfère vivre à fond ! Je me relève encore et toujours.
Et quand ça ne va plus, je serre les dents et je ne dis rien.

J’ai vécu des choses marquantes dans ma vie. Et il y a deux ans, mon père est décédé. Je crois que cet évènement m’a plus marqué que je l’aurais cru. Pas sur ce qu’on pourrait croire, mais d’abord parce que je me suis rendu compte que la vie était encore plus violente que je le pensais. J’ai déjà subi une perte avant celle là. Une perte très douloureuse dont je préfère ne pas parler et dont je ne parle jamais. Mais, là, la mort était soudaine. Et ça m’a fait bizarre.
Pour moi, c’était un signe. Depuis…. Je ne reste pas au sol. Je me relève. Toujours !

 

9/ Si tu ne dois citer qu’un seul point ou évènement, en tant qu’élément déterminant qui a fait de toi ce que tu es aujourd’hui, à quoi penserais-tu ?

J’ai perdu quelqu’un à qui je tenais beaucoup il y a plusieurs années. Je n’en parle jamais, et beaucoup de mes proches ne sont même pas au courant. J’ai appris à me relever. Et je sais que c’est ce qui m’a construit entièrement. Je suis ce que je suis parce que j’ai vécu ça… et pleins d’autres choses.

10/ petite série de questions rapides :

-          Ton plus beau souvenir/ta plus grande joie : La toute première fois où j’ai vu mon roman et où j’ai tourné ses pages. C’était merveilleux !

-          Ta plus grande fierté : Aujourd’hui, ma mère est fière de moi. J’ai attendu longtemps que ce soit le cas. Aujourd’hui, quand je vois qu’elle fait partie de mes « fans » et qu’elle est fière de moi. Ca m’emplit de bonheur et je suis encore plus fier.

-          Ton souvenir le plus triste : Question suivante. ^^

-          Qu’y a-t-il sous ton lit ? MDR ! Mon chéri dirait : « mon bordel ». J’ai rangé récemment. Il y a plein de boites contenant des vieux cours, des objets que j’avais durant mon adolescence. Et non, je ne mets pas ma fortune sous mon lit ^^

-          Qui aimerais-tu le plus rencontrer autour d’un café ? Je ne suis pas très original : JK Rowling.

-          Ta plus belle rencontre ? J’en ai tellement. Beaucoup trop. Il me faudrait des jours pour mettre les noms. Mais la plus belle reste celle avec mes lecteurs.

-          Le plus beau « trésor » dans ta bibliothèque ? Les Editions DeLuxe d’Harry Potter.

-          Ta citation préférée ? « Pour un esprit équilibré, la mort n’est qu’une grande aventure de plus » JK Rowling

-         Ton leit-motiv dans la vie ? Quand tu es au plus  bas, tu ne peux pas descendre encore. Tu ne peux que remonter. Alors bouge toi les fesses et relève toi !

-          L’objet dont tu ne te sépares jamais ? Mon téléphone.

-          Ton action la plus héroïque ? Je ne crois pas être quelqu’un de très héroïque.

-          Le plus beau compliment que tu aies jamais reçu ? « Tu as une belle âme Westley » Je n’oublierai jamais.

-          Ce que tu aimerais changer en priorité dans le monde ? Tout ! Je voudrais le rendre plus fantastique, plus mystique. Je ne vais pas dire « La Paix dans le monde », les hommes n’ont jamais pu, et ne pourront jamais. Mais un peu plus d’union….

 

11/  Westley s’adresse au monde :

-          un petit mot pour tes lecteurs ? Je crois que je n’ai jamais autant dit « Merci » que depuis que j’ai commencé à faire partager mon univers aux lecteurs. A mes lecteurs, aux fans, je voudrais dire MERCI ! Merci du fond du cœur. C’est grâce à vous que ma passion peut s’épanouir et vivre. C’est à travers vous, que Selena et cie vivent, ailleurs que dans mon esprit. Vos petits messages me touchent beaucoup, vos chroniques enthousiastes aussi. Comme je le répète souvent, sans vous, je ne suis rien du tout. Merci et ne me lâchez pas.

-          un petit mot pour ton équipe ? Vous êtes géniaux ! Tous ! D’abord mon équipe personnelle, celle qui me soutien dans mon aventure d’auteur. Sans vous, Selena n’aurait même jamais vu le jour, sans vous, je n’aurais jamais porté à bout de bras mon rêve.  Merci à toi Cali, de participer à mon aventure avec autant de générosité et d’amitié. Tu m’aides à rendre mon univers aussi parfait que possible.  Merci à vous d’être là, de m’écouter, d’être patients et de supporter mes doutes.

Ensuite, mon équipe professionnelle. Celle des Editions Valentina. Merci à vous. Sincèrement, vous faites tous un boulot formidable, sans vous, mon aventure ne serait pas la même.

-          De qui as-tu reçu le plus de soutien, et qu’aimerais-tu lui dire ?  Elles sont deux. D’abord, ma coloc, amie et associée. Julie. Elle a été présente pendant l’écriture du premier tome. Elle n’en savait rien, et a accepté de tenter une beta lecture. Elle a fait un super boulot, puis m’a aidé à me lancer. Ensuite, sans lâcher prise, elle m’a aidé à enchainer sur le second tome. Merci Ju’.

Enfin, Audrey. S’il y a bien une personne qui connait mon univers c’est bien elle. Lorsque j’ai le moindre doute, la moindre faiblesse, la moindre baisse de régime. Elle est là. Elle m’aide à avancer et me conseille. Merci Audrey.

-          Y a-t-il un message en particulier que tu aimerais faire passer ?  Je voudrais juste dire merci. Merci à toutes les personnes qui me soutiennent, celles qui m’aident, celles qui achètent et lisent mes romans. Merci :)


Je remercie infiniment Westley de s'être prêté au jeu avec tant de bonne humeur, et espère sincèrement que mes lecteurs connaissent désormais un peu mieux cette belle personne, doublé d'un talentueux auteur qu'il est.


A bientot sur le calidoscope! :)

Cali