IMG_6790-borderRESUME: A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui.- Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous. C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout...Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore... Isidore, il y avait enfin...Mais je ne vais pas vous raconter toute l'histoire maintenant, il faut aussi lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines et vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être.Un conte pour enfants de Pierre Thiry (l'auteur de «Ramsès au pays des points-virgules») illustré par Myriam Saci.

 

 

MON AVIS:

J'ai "rencontré" (virtuellement) l'auteur, Pierre Thiry lors de la parution de son premier roman: "Ramsès au pays des points-virgules", qu'il avait eu la gentillesse de me faire parvenir et que j'avais énormément aimé. Gentillesse n°2, Mr Thiry sort un nouveau conte, et m'en envoie aussi un exemplaire dédicacé afin que je puisse le découvrir, l'auteur est tout à fait adorable :)

 

Je vais essayer de m'appliquer à faire une critique un peu moins niaise que celle de son premier livre ( je crois me souvenir d'avoir parlé de boite de chocolats moelleux et croquants, un peu à la Forrest Gump ^^), histoire de le remercier comme il se doit de ses gentilles attentions.

Je termine à l'instant son joli conte pour enfants Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-Les-Mines, avec le sourire aux lèvres, car c'est une petite fable délicieuse :) ( comme un chocolat qui... non non! Cali!)

Eternelle enfant je resterai toute ma vie, ce qui me permet d'adhérer complètement à ce genre de petits histoires, qui stimule mon imagination!

Si, globalement, j'ai un tout petit peu moins aimé ce livre que le premier, je crois que c'est juste dû au côté plus poétique et romantique que déjanté et décalé. On y retrouve pourtant bien toute la fantaisie de Mr Thiry. Nous sommes sur Terre, avant qu'elle ne soit peuplée par les humains, Terre habitée par le peuple: des petits lapinoux, et dirigée par les familles riches: les hermines. Bon déjà niveau fantasie, c'est pas mal :)

Beaucoup de choses m'ont amusée, comme l'explication du nom de la ville Montceau-Les-Mines, que j'ai vraiment trouvée tout à fait charmante, ainsi que des illustrations toutes personnelles à l'auteur de certaines expressions comme "tuer le temps", à travers Isidore.

De façon générale je qualifierais ce petit conte ( qui se lit très très vite, une demi heure à peine) de poème charmant et d'une tendre délicatesse. D'abord, on sent que l'auteur aime la poésie ( car c'est un peu le poète Justin, le héros de l'histoire, c'est lui qui gagne!) et qu'il lui attribue beaucoup de mérites. Ce sont les poèmes qu'il compose qui font remporter à Justin le coeur de sa belle Hermine! Au nez et à la moustache de ses 2 frères lapinoux, Théobald et Arthur. De plus, si les poèmes de Justin sont doux, charmants, et en même temps aussi frais et spontannés que ceux d'un enfant, ils débordent parfois dans la narration de Mr Thiry. Il n'est pas rare, en effet, de déceler des effets poétiques, des rimes ou ce genre de choses dans son récit. C'est très agréable et plein de tendresse. On se doute bien qu'en tant que conteur-auteur-poète, Pierre Thiry a du avoir plus d'une fois l'occasion d'en vérifier les effets :) l'auteur est un réveur, cela se sent!

Un petit bémol néanmoins sur les illustrations de Myriam Saci: je n'ai pas trop accroché à son sens artistique. Même pour un conte pour enfants, j'ai trouvé ses dessins un peu pauvres, et beaucoup regretté qu'ils soient tous engoncés dans un cadre si sévère, quand un fondu les aurait surement rendus plus doux. Mais bon, artistiquement, les goûts et les couleurs ne peuvent trop se discuter.

Ce que je retiendrai surement longtemps de ce livre: l'image que j'ai eue dans la tête, lorsque Isidore tournoie dans l'espace, et nous explique que les étoiles font les belles, et se disputent la lumière des téléscopes, et se bousculent pour être les premières devant l'objectif, telles des "stars", j'ai vraiment adoré ce passage! :)

Je lirai surement ce conte à mes enfants, pour le moment, ils sont encore un peu petits, je pense qu'ils passeraient à côté, surtout que le langage utilisé n'est pas gnangnan ou simplifié pour eux, au contraire de beaucoup d'autres livres ( ce qui n'est pas forcément une bonne chose pour leurs futures notes de français!!) mais d'ici un ou deux ans, c'est une lecture que je leur ferai avec plaisir!

 

Ma note: 4/5 5 très bon 4 sur 5